lingerie, kamarel

10 styles de gaines qui vous font paraître à votre avantage

Vous n’avez pas envie de faire un petit régime, mais vous voulez planquer ce joli bidon ou lisser cette peau d’orange sous cette robe ultra-moulante, sans lâcher un gros billet au chirurgien ou l’esthéticienne. La solution rapide, coup de pouce et surtout ponctuelle, c’est ?

Et oui, vous avez deviné, la gaine ! Cet objet s’est perfectionné grâce aux derniers matériaux. Elle sait camoufler, contenir en toute discrétion. Le tout maintenant est de découvrir laquelle est faite pour vous selon la zone ciblée. Les sous-vêtements sont la première couche qui bâtit et structure une tenue vestimentaire. Ça vaut le coup de s’y attarder un peu, non ?

Pour faire du vélo ?

 

Le panty est une sorte de cycliste qui tire son nom d’un sous-vêtement ancien. Il est idéal pour gommer et dégommer la peau d’orange qui ressort sous certains habits moulants. Dans ce cas attention aux démarcations qui trahiraient votre secret ! Privilégiez un modèle sans-coutures pour avoir le style haute-couture. C’est THE modèle pour les personnes aux cuisses épaisses et à cellulite.


Quand on a un petit bedon mais qu’on veut être sexy sans avoir l’allure de tata Odette

 

Le body peut être plus ou moins échancré et décolleté. Son tramage est léger et souvent le body sculpte en douceur. Pour un atout séduction, la partie soutien-gorge galbe sans écraser. Plus rare, le body sans partie soutien-gorge, du coup le soucis de trouver le BODY avec la bonne taille de soutif n’existe plus. Et on n’oublie pas la pointe de dentelle pour un effet vavavoum ! Personne à part vous soupçonne que c’est en fait pour cacher ce joli bidou.

La combinaison se décline selon la silhouette :

 

Si votre objectif c’est le lissage des bourrelets de dessous la poitrine jusqu’en haut des cuisses ainsi que les plis du dos, la combi de mamie peut être super sexy avec des jolies pièces de dentelle. Vous êtes la pin up de l’année. Il existe même des maillages de renfort différents pour être efficace où il faut et se dire qu’on n’est pas le bonhomme Michelin dans cette robe. Et la combinaison est souvent remonte-fesses, elle est pas belle la vie ?

Si vous voulez aussi affiner les cuisses en même temps que ces confortables poignées d’amour, vous aurez besoin qu’elle soit combi-panty. Dans ce cas, elle monte sous la poitrine et tient grâce à des bretelles. Elle peut s’enfiler ou se fermer avec un zip ou des agrafes. Dans ce cas, elle est fendue à l’entre-jambes pour aller aux toilettes. Pensez à tester la culotte que vous portez pour savoir si le tissu ne glisse pas, d’autant plus que vous avez perdu quelques centimètres de ça et de là. Ça prend du temps à fermer, ça a l’air d’être un engin de torture, mais vous allez tout déchirer !

la culotte, le grand classique

Elle se décline en midi ou maxi, voire même arrivant sous la poitrine. Elle peut être simple et plus confortable à la journée, ou avec un plastron ventral à agrafes ou zip, des baleines en haut. Le top : une ceinture avec du silicone pour éviter l’effet roulis roulas. Ce serait moche de finir saucissonnée ! Et surtout pas confortable d’être cisaillée en deux.


Kim Kardashian

Sous la robe….

Le fond de robe est l’idéal du modelage léger de la silhouette. Gommer en toute discrétion les imperfections. Cerise sur la gâteau : le fond de robe camoufle le corps quand la petite robe est transparente et maintient en place les tissus qui s’accrochent….

Une fausse bonne idée ?

La ceinture post-partum est une ceinture lombaire à bandes croisées à scratch. Hormis sa fonction de replacer les organes en douceur et maintenir la colonne vertébrale partie en sucette, elle fonctionne surtout pour les ventres mous et flasques. En gros ça marche surtout suite à une perte de poids ou de la rétention d’eau. Plus d’explications ici….

Est-ce une gaine ?

Là, on est bien d’accord, on ne parle pas d’un marcel, mais bien d’un débardeur sculptant. Il emboîte la poitrine pour la plaquer ou bien il se ferme par rangées d’agrafes et s’arrête en haut du sternum pour les modèles les plus modelant. Ce genre de produits peut aisément compléter une culotte ou un panty sans la corvée de tout enlever pour la pause pipi. Et oui, c’est un point à intégrer. C’est connu, nous les filles, on passe plus de temps au petit coin que nos acolytes masculins hum, hum !

Le plus cher

La gaine médicale peut être remboursée dans des cas précis comme en post-chirurgie, en cas de déplacement d’organes ou de hernies…. Il en existe des faites sur mesures et en tailles de prêt-à-porter. L’avantage ultime c’est le maintien et la trame à toute épreuve. Mais ceci a un coût : le temps de l’enfiler en plus du financier.

Ceci étant, c’est un bon investissement quand on n’a pas l’effet yo-yo des régimes et qu’on en porte régulièrement.

Le serre-taille

Plus pratique que le corset, plus facile à enfiler et ajuster, pas besoin de formule magique ou de pacte avec le diable pour le porter. Et oui, c’est facile et confortable : le serre-taille se ferme par une fermeture à glissière ou une série d’agrafes. Elle couvre selon votre souhait l’abdomen ou plus sur les hanches. Elle comporte quelques baleines pour sa rigidité et procure un joli port, dessine la taille. Bref un bon plan sans prise de tête, mais de taille.

Bianca Bombshell

Sport ou pas sport ?

Qu’elle soit de sudation, à microbilles minceur, de sport en silicone, spandex, la gaine (tous styles) de sport masse, agit grâce à la présence de caféine, des matières qui font transpirer. Elle est donc indiquée quand la beauté fatale pratique son sport favori, et je ne parle pas de shopping. Quant à l’utiliser en journée ou une soirée, elle est souvent noire ou avec des couleurs toniques, elle peut avoir des baleines. Mais surtout la belle peut suer avec comme un goret, c’est donc une mauvaise idée.

ET pour les mâles….

Il existe des modèles de serre-tailles, débardeurs et des boxers hauts à trames légères et renforcées à l’abdomen. Certains modèles vont même modeler une trame type tablettes de chocolat. Vous les mangez mais elles sont dessinées. Cool, ça !

Comment et quoi choisir ?

Je dirais privilégier les zones qui vous complexent en premier choix, et si tout vous complexe, passez par la case « je connais ma morphologie » : kamarel vous guide ici.

Après allez-vous porter votre gaine souvent ? Avez-vous besoin d’un maxi-confort ?

Pour une question financière, si vous choisissez un produit d’entrée de gamme avec peu de maintien, vous pouvez prendre une taille en dessous de votre taille habituelle. Ce dessous va se détendre un peu et le maillage est plus faible. Vous serez mieux maintenue. En dehors de ce cas, prenez surtout votre taille habituelle.

Pour rire un peu :

Et le prix dans tout ça ?

Les prix varient d’une dizaine d’euros à une centaine. Et oui, plus le modèle est adapté et médical, plus il est cher.

Tout est question de choix, budget, et de l’usage que vous allez faire de votre gaine.

Quelques marques moins connues ou les bonnes surprises

Je suis une grande fan de lingerie, et je porte à l’occasion du gainant. Avant j’en portais quotidiennement, lorsque j’étais complexée par mon ventre. Je me suis déjà mesurée avec une culotte maxi et un débardeur sous poitrine : en moyenne -11cm !

Tout ceci pour dire que l’on peut trouver des bonnes surprises. Où me direz-vous ?

A Lidl lors d’opérations ponctuelles, après plusieurs années, elles n’ont pas bougé.

J’apprécie aussi la marque sculptresse, qui a des coupes adaptées.

Les marques trouvées sur le marché dans les 6€ l’unité ne sont en fait que des culottes, le maintien se perd très rapidement.

Quand vous choisissez une gaine, faites le test suivant : étirez la trame en oblique, puis horizontal et vertical. Le tissu doit s’étirer en éprouvant une résistance, une désespérante tentative de retour au repos.

En prendre soin ou vlan dans la machine

A fuir : l ‘adoucissant et l’essorage trop fort. L’essorage à forte puissance casse les fibres. Vous pouvez facilement laver à la main, ce type de sous-vêtements sèche rapidement à distance du chauffage.

Pour les bandes en silicone, passez un coton avec de l’alcool à 70° pour retirer les particules. Ainsi pas de glissades.

Prenez bien le temps d’enfiler ces tenues sculptant votre corps ; c’est la garantie d’être au confort et d’avoir une silhouette se rapprochant du fameux 8/sablier.

Derniers conseils : comme évoqué ici, la lingerie amincissante se porte entre 4 à 6 heures par jour et pas tous les jours. Cela reste, surtout pour les modèles efficaces et récents, de la lingerie de contention et compression. Selon cet article, il peut y avoir des impacts sur le système digestif et urinaire. Je pense que cela s’impacte plus avec une lingerie amincissante trop petite qui pince et empêche la circulation lymphatique.

Et vous, utilisez-vous des gaines ? Avez-vous des astuces, des modèles et marques qui vous ont plu ou déplu ? Avez-vous des anecdotes concernant un sous-vêtement gainant ? Dites-nous tout en commentaires.

Nb : Pour télécharger gratuitement le livret pour connaître votre silhouette et quelle lingerie vous ira le mieux « Comment être canon sans coach en image, c’est ici.

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *