dimanche détente, généralités, photothérapie

8 astuces pour se créer un studio photos pour des selfies

8 astuces pour se créer un mini studio photo

J’ai déjà parlé des avantages de la photothérapie. Mais ce n’est pas toujours évident de :

- avoir les moyens plusieurs fois par an de payer ce genre de prestations,

- poser pour des photos plus explicites et hot dans le but de les envoyer à un destinataire précis,

- quand on est travesti et que vous avez tendance à faire vos sessions photos discrètement,

- de s’organiser sur du long terme avec nos agendas de dingue.

Les selfies peuvent être une premier pas avant de booker un pro pour un shooting boudoir et se découvrir autrement pour chasser une fois pour toutes vos foutus complexes qui vous minent.

Je vous fournis donc 8 pistes de réflexion, aussi bien sur le choix du coin que les trucs à fabriquer. On s’y met quand ?

1. Le lieu

Georgina Horne utilise souvent son palier (peu meublé) et son lit pour faire des photos boudoir en selfies.

Elle prend souvent son fond fait de papier peint style exotique, ou bien simplement elle tend un drap blanc qui capte bien la lumière.

L’essentiel est que ce soit pratique, facile à dégager, et si possible avec un coin avec 1 à 1,5m de chaque mur.

En profondeur avoir 3m de distance est un plus pour installer son matériel de façon optimisée.

Perso, je crée des fonds avec des grands cartons recouverts de peinture mate après avoir recouvert les défauts de papier mâché, ou du papier peint à motifs (style rococo, ou bois etc).

2. La lumière

Le top du top du dessert à la crème et la cerise sur le gâteau, c’est être à proximité d’une fenêtre, et si elle est jolie, elle peut faire partie de votre cadre.

En cas de mauvais temps, prévoyez toujours un plan B : une lampe à placer sur le côté ou derrière, une ring light, un projecteur qu’on recouvre ou dont on détourne la lumière.

Pour un style plus cosy, éteignez la lumière et allumez des bougies, prenez les guirlandes lumineuses. Joli effet garanti.

3. Le style

Vous pensez à un style retro ? Ou bien style haute couture ? Boudoir ? Minimaliste ? Estival ?

C’est donc le moment de penser comment habiller votre cadre avec des fleurs, des vases, un cadre, un siège ancien, une échelle ou un paravent. C’est le moment aussi d’installer votre téléphone ou votre appareil photo. Si vous avez un trépied, c’est l’idéal. Si c’est un mini, complétez en le posant sur un meuble, ou une chaise. Il est plus flatteur d’avoir une légère contre-plongée.

Prenez quelques photos pour analyser ce qui manque ou est en trop. Si vous devez reculer, décalez votre appareil.

4. Une question de budget

Si vous avez les moyens, vous pouvez rapidement investir dans du matériel de qualité pour la lumière, des fonds, un bon trépied, des filtres, des diffuseurs et réflecteurs etc.…

Mais quand on est fauché comme les blés, ou que ce sera du matériel qui doit être rangé dans une boîte, c’est foutu ?

Non, pas du tout, vous pouvez fabriquer plein d’objets recyclés. Par exemple un classeur recouvert d’aluminium fera un bon réflecteur.

Les papiers bonbons transparents colorés sont des trésors pour jouer sur la couleur. Et il existe encore plein de trucs !

5. Faut que ça brille

Et là je ne parle pas de votre peau ! Un peu de brillance c’est cool, mais n’abusez pas de high lighter.

Je pense plus au rangement en fait. Mais aussi ce que vous portez. Portez une pièce lumineuse est plus judicieux qu’un vêtement brillant si vous utilisez des lumières trop fortes. Limitez-vous à du satiné. Par contre, ce sont des parties qui paraîtront plus volumineuses.

6. Recyclez !

Soyez imaginatif, et détournez les objets : une lampe torche à travers une passoire. Cette bâche légèrement transparente est potentiellement utilisable pour son volume, son drapé.

Le recyclage se fait pour créer du matériel pour la prise de photos. Mais pensez aussi nature : des feuilles sèches à l’automne, du bois flotté, des coquillages, des fleurs fanées, des papiers cadeaux, des textures.

Et recyclez aussi certaines séances photos pour refaire vos prochaines installations. Notez les une fois que vous êtes satisfait de vos réglages. Notez le dans un carnet, à X pas ou mètres de la porte, le drap accroché à 2m etc....

7. Pensez stockage

Quand vous achetez ou créez du matériel, des tenues, vous pensez à leur utilisation, adaptabilité en cas de déplacements : si vous êtes une fois à l’hôtel, une fois chez maman, à l’étage, un fond tissu est plus facile qu’un fond papier ou carton rigide.

Mais pitié, pensez comment et où vous les stockez : ça vous aidera pour les concevoir ou vous orienter sur votre choix d’achat et de format.

Pas la peine dans votre cage à lapin d’avoir des parapluies non pliables. Prenez des soft box pliables qui se rangent gentiment dans des housses ou des box. C’est aussi le cas des vêtements et chaussures, du maquillage même. Ca prend vite une place folle et envahissante. Privilégiez dans ce cas le prêt, l’échange ou des bons basiques comme chaussures.

8. Le studio c’est aussi la retouche

Il existe des applis de retouches, recadrage et filtres gratuits pour optimiser vos photos. Recadrez, n’essayez pas de tout prendre, entraînez-vous à poser et vos réglages de départ afin de minimiser la post-production.

Vous n’êtes pas impérativement au milieu de la photo. Il existe des règles de poses, de proportion. Viendra ensuite le moment de photos plus assumées artistiquement où vous vous disproportionnez.

Derniers conseils : pour ne citer que ces applis voici ma sélection pour téléphone :

  • picsart pour le côté artistique

  • VSCO pour sa précision et ses filtres

  • Snapspeed de google.

Pour recevoir mon guide gratuit sur mes conseils pour des selfies hot plus travaillés, cliquez ici.

.

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *