kamarel

Les bienfaits de la photothérapie

En quoi la photothérapie vous fait du bien

Vous vous trouvez à mille lieux des photos de magazines sur papier glacé. En fait il y a une explication simple à ça : on idéalise et glorifie de l’artificiel.

Et oui les retouches sont tellement nombreuses qu’il arrive qu’on ne reconnaisse plus Beyoncé ou J-Lo sur la couverture. Bonne nouvelle : elles sont juste des êtres humains avec leurs rides, plis et imperfections de peau, comme moi, comme vous.

Quand on y pense, c’est fou tout le mal que chacun s’inflige pour une apparence qui est propre à soi et rend unique dans chaque détail, et toujours en mutation.

Non je ne dis pas pas que grâce à la photothérapie vous allez avoir la notoriété de ces stars. Non. Par contre, la photothérapie peut vous permettre de mieux vous accepter, vous apprécier. Accepter s’exposer devant un ou une inconnu.e et son appareil photo c’est déjà un sacré défi, vous ne trouvez pas ? Continuer la lecture « Les bienfaits de la photothérapie »

sexo

Ces fameux tétons qui pointent

Oui, je vais encore parler de lolos. Ahhhhhhhhhhh ! Font certains….

Plus particulièrement de la petite partie qui durcit. Dans des cas particuliers je dis qu’ils bandent. Mais ce n’est pas souvent.

Les tétons qui pointent, ça existe, même dans l’art comme ce portrait de Gabrielle Destrees et de sa sœur la duchesse de Villars, symbolisant une grossesse, dit-on. C’est un tableau pour beaucoup choquant. En tout cas, il interpelle, et peut être vu comme érotique. C’est une œuvre visible au Louvre.

Vous est-il déjà arrivé que votre interlocuteur vous regarde plus le balcon que votre visage durant une conversation ? Moi ça a commencé jeune et je suis créative pour faire comprendre que c’est déplacé et impoli. Par exemple au lycée, j’ai passé la journée à adresser la parole à un copain de classe en regardant son entre-jambes. Il n’a pas tenu longtemps niveau gêne et a demandé plus ample explication. Il a rectifié son attitude. Moi, c’est parce que j’ai du volume. Continuer la lecture « Ces fameux tétons qui pointent »

kamarel, lingerie

6 façons de porter un déshabillé

Qui n’a pas rêvé de porter un déshabillé qui déchire ? Vous savez les stars des années 40/50 dans les films en noir et blanc. Ces actrices qui sortaient du lit fraîches, pimpantes alors que nous, on s’extirpe comme on peut avec un vent de 140 km/h dans les cheveux durant la nuit sur notre oreiller.

Mais oui, on le dit ensemble, on peut être des bombes aussi en négligés, déshabillés et kimonos aussi.

Je vous balaie ici différentes façons de les porter, ce post sera plus visuel que rédigé (ça va vous reposer de mes longs écrits). Continuer la lecture « 6 façons de porter un déshabillé »

kamarel, histoire sensuelle, sexo

Un cadeau de Noël à l’avance

Une histoire sensuelle.

Je voulais vous faire ce présent…. Un peu à l’avance, de quoi rêver, imaginer un peu de charnel dans cette fin d’année si singulière. Lui apporter de la sensualité.

Bonne lecture, enfin, j’espère 🙂

Les acrobates

Un beau matin, un dimanche tranquille, Joy a chaud, a faim, mais est seule dans ses draps. Dans un sommeil encore frais qui s’extirpe comme la nuit vers le jour, en ce début décembre, la main descend naturellement depuis l’oreiller jusqu’au bas ventre.

Continuer la lecture « Un cadeau de Noël à l’avance »

généralités, dimanche détente

Bruits blancs ou asmr, le meilleur pour s’endormir

Quand je dois compter le moutons, je suis de ces personnes qui se lancent dans des calculs. C’est donc le mauvais plan.

Trop de travail en journée, ne pas avoir eu le temps de finir ce dont je m’étais fixée comme tâches, la morosité ambiante entachent mon sommeil. Ou plutôt mon endormissement.

Je prends le relais sur les nerfs et tourne dans mon lit comme une lionne tourne en cage.

J’ai donc découvert et intégré dans mon rituel d’endormissement quelque chose que je sous-estimais : de l’ASMR. Mais ma sœur me reprend à chaque fois, l’assimilant à un bruit blanc.

Je veux donc vous en parler aujourd’hui, pour ce premier article de dimanche détente….

Continuer la lecture « Bruits blancs ou asmr, le meilleur pour s’endormir »

kamarel, généralités, lingerie

Comment la couleur des vêtements nous influence

Comment la couleur de nos vêtements influence nos vies

Nos yeux servent à voir les distances, les formes, mais aussi les couleurs. Demandez à une personne daltonienne si ça ne l’handicape pas.

Que ressentez-vous quand vous devez porter une couleur que vous détestez au plus haut point ? Mais c’est votre tenue de travail. Cet orange vif vous sort par les trous de nez. Vous avez envie de commettre un meurtre colorimétrique. Ça vous épuise cette lutte contre qui vous êtes.

Et si les couleurs nous aident, mais aussi nous correspondent ? Mais à quoi au juste ?

Les palettes de peintre, nous les portons l’été et jouons plus terne avec la météo grise. C’est bizarre de s’aligner sur la météo, non ?

Lire la suite

kamarel, sexo

Comment prendre soin de vos sextoys

Vous n’avez pas envie de choper une vilaine mycose qui traîne des mois durant.
Vous avez une hygiène irréprochable et vous en attendez de même pour vos sextoys.

Vous êtes joueurs à plusieurs et vous voulez savoir comment faire pour échapper aux IST.

C’est la galère totale pour nettoyer votre jouet préféré plein de bosses et de nervures.

Vous ne voulez pas flinguer le sextoy dernier cri qui coûte une blinde car vous désirez de toutes vos forces le faire découvrir à votre partenaire maintenant que vous l’avez étreiné seul.e.

Oui, le lavage, stockage des sextoys varient selon leurs matériaux, la motorisations, ses caractéristiques par rapport à l’eau.

Pas la peine de jeter bébé avec l’eau du bain en immergeant un vibrateur qui n’est pas waterproof.

Vous aurez compris, c’est simple mais il vaut mieux suivre les précieux conseils sur le mode d’emploi. Mais des fois, le mode d’emploi on ne l’a plus.

Suivez le guide...

Lire la suite

kamarel, lingerie

En quoi consiste la photothérapie ?

Vous vous sentez bof, pas jolie mais pas laid.e non plus. Vous sentez que vous passez un cap dans votre vie.

Les enfants grandissent et vont maintenant à l’école, votre rôle d’amant.e était mis entre parenthèses. Vous êtes resté.e sur ce corps d’avant et n’appréciez pas à juste titre votre corps de maintenant.

Vous vous déplaisez, vous dépréciez. Vous ne vous aimez pas assez.

Et si, une des solutions était la photothérapie ?

Non pas la thérapie par la lumière pour guérir les maladies de la peau.

L’autre ! Celle qui n’est pas une thérapie dans le sens où on ne va pas voir un psy pour grande dépression. Non se sentir mieux à travers le prisme de l’image prise par le photographe.

Et oui, c’est simple en soi. A faire, c’est tout un cheminement psychologique. Cela passe de la photo de portrait, à la photo boudoir. C’est en fait l’art de deviner sans rien dévoiler. Un programme de redécouverte de votre propre sensualité. Et ce que vous soyez un homme ou une femme.

Comment fait-on pour trouver le bon photographe ? Vais-je y perdre un bras, un œil et mon amour-propre ? Vais-je oser ?

Ce sont des questions qui peuvent vous traverser l’esprit.

Et si, finalement, vous vous les posiez puis passiez à l’action ?

Attention, à 3 l’oiseau va sortir. Dites cheeseeeeeeeeeee.

 

Pourquoi faire une séance de photothérapie ?

C’est un cadeau à vous offrir.

Surtout quand par exemple vous êtes à un carrefour dans votre vie : lié à l’âge, un changement dans votre corps, vous célébrez un événement ou tout simplement vous voulez vous relever un défi personnel.

photothérapie shooting boudoir dieppe

Faire face à vous-même, à votre image.

Vous vous voyez de l’intérieur, vous vous vivez. Les véritables moments où vous vous voyez c’est soit devant le miroir que vous évitez ou fuyez au maximum, à part si vous vous aimez. Soit vous avez été pris en photo pour un anniversaire, une fête quelconque.

Pour moi, personnellement, c’est la photo quand je vais passer dans le journal que j’aime le moins. Bon, oui, ça va, ça fait un bail que ça m’est arrivé.

 

Où faire un shooting de photothérapie ?

Plusieurs possibilités sont généralement possibles :

- à votre domicile. Certains photographes prennent une indemnité de transport. Il vient avec son matériel (éclairage, appareil…).

Quelques fois il vient avec ses fonds. Demandez bien si vous devez vous maquiller et vous coiffer vous-même, si c’est inclus dans sa prestation avec la séance, ou si c’est une option supplémentaire.

- à son studio. Il a tout le matériel à disposition. A savoir si vous vous pomponnez vous-même ou si une maquilleuse pro vient (a voir si optionnel ou inclus dans le budget).

- urbex. C’est la visite de lieux abandonnés : hôpital, château, usine… Le style grunge peut être sympa. C’est mieux en belle saison dans un lieu déjà repéré afin d’éviter la visite de seringues ou matelas atrocement sales. Et sans doute pas envie quand vous vous changez de tomber de haut de quelques étages… Mais si le lieu est validé par le photographe, il n’y a aucun soucis à vous faire. Profitez juste d’un cadre décalé, ayant un vécu. Verra-t-on un mystérieux fantôme rôder derrière vous ?

- à l’extérieur. Il existe des lieux naturels, soit sur le terrain du photographe, un jardin reculé chez un ami, une location. Attention à ce que les frais kilométriques s’ajoutent ou le prix de la location. Les photos en extérieur apportent une lumière naturelle, et un cadre idyllique comme un champs, un ruisseau….

- location. Vous pouvez louer une chambre dans un bel hôtel, un gîte, un terrain. Dans les places luxueuses les salles de bain sont parfaitement immenses, marbre et dorures font partie du cadre pour faire des photos de vous très sensuelles, humides, avec une ambiance vaporeuse.

Quand et combien de temps

Soyez comme le lapin d’Alice, certains photographes évaluent leur travail avec minutie, c’est du top chrono pas un quart d’heure de plus, et les poses s’enchaînent, mécaniques.

Comptez un minimum d’une heure sans la préparation.

Selon ses et vos dispositions, prenez-vous minimum deux semaines à l’avance pour booker votre photographe pour une séance chez vous.

Avec la COVID, certains photographes prennent des dispositions et évitent une certaine distance rapprochée.

Ne vous inquiétez pas, leur talent permet de palier en post-production à ce manque d’intimité.

Qui choisir et pourquoi lui et pas un autre ?

Faire le bon choix. C’est un vaste programme. Car, comme tout à chacun, investir dans une séance photos, c’est lâcher souvent un gros billet qui pourrait servir à autre chose.

Vérifiez sa réputation en ligne, parlez-en autour de vous. Ce sont souvent des personnes connues localement.

photothérapie dieppe

Consultez leur book en étant un minimum critique et comparez avec des photos du net pour le même type de travail. En boudoir, le fond est propre, regardez les jeux de contraste, d’ombre. Les photos paraissent-elles plates ?

La personne se détache-t-elle du fond ? Quelles expressions se dégagent d’elle ? En avez-vous une émotion ?

Ensuite comparez les prestations vis-à-vis des tarifs. Il est évident qu’un photographe bien implanté aura des prix supérieurs que le débutant.

Le dialogue est essentiel. Choisir une photographe pour des photos où on se met à nu, au sens propre comme figuré des fois, c’est comme choisir son médecin de famille. Une relation de confiance s’instaure.

La photothérapie doit vous faire du bien et vous valoriser comme expliqué sur ce site belge qui peut vous inspirer.

Veuillez à bien connaître les limites que vous vous fixez, si le photographe vous fait bien un contrat, si vous lui cédez des droits à l’image, ou pas. Demandez si vous pouvez être accompagnée, même si vous ne l’êtes pas.

Même chez les pros, il y a de tout, cette profession n’est pas réglementée par un diplôme d’état. Il suffit juste d’une formation à la va-vite.

Combien ça va coûter tout ça ?

Ca varie du simple au triple pour les mêmes services et prestations.

photo boudoir dieppe

Le moment de convivialité qui précède la session ne compte pas dans un temps horaire. Elle sert à vous détendre, vous exprimer.

Ce moment est primordial. Il permet au photographe de vous cerner encore plus. Il décrypte votre langage verbal et non verbal. Il cherche vos expressions, vos points de fragilité, votre féminité. S’il est doué, ça transparaitra dans les photos.

Et oui, vous vivez dans votre corps et ne voyez quand vous vous exprimez. Vos rictus, vos plissements de sourcils, vos fossettes quand vous souriez et si vous souriez à pleines dents ou à moitié.

Je ne suis pas photographe et ne prétends pas l’être. Ma prise en charge est globale dans une dimension plus grande qu’est le conseil en images, via la lingerie. Tout cela vise à restaurer ou renforcer votre confiance en vous.

Débutante, j’organise une session de 20 tirages retouchés en jpeg, avec conseils make up et coiffage pour 50€ pour mes clientes lingerie. Je ne le fais pas dans un autre cadre, car je n’y mets pas mon empreinte Kamarel, vouée à vous conseiller et vous valoriser dans « votre intimité ».

C’est une prestation complémentaire et non principale. Je débute dans ce domaine, et mes prix grimperont avec le temps, surtout en prestation seule séparée du module « image de soi » qui est en gestation pour 2021.

J’ai l’exemple de prix à 450€ pour une heure de travail sur place sur Paris, pour un rendu moyen de mon point de vue. Il y avait 15 tirages à peine retouchés, mais ternes, sans émotion, avec des poses pré-mâchées. Rien ne s’en dégageait. C’est malheureux en un sens de ne pas sublimer et montrer à la personne tout son véritable potentiel, sa valeur cachée, à peine dévoilée. L’essentiel cependant est que la cliente était ravie. Le site les numériques explique comment peut être calculé le tarif d’un photographe.

Etre iconique comme Marylin Monroe, l’espace d’un instant. Pour vous d’abord, puis pour vos proches.

Vous faire un cadeau, même si on vous l’offre. Car oui, vous le méritez, de voir l’amour que vous pouvez vous porter. Que des fois, les émotions que vous cachez derrière une façade, apparaissent en une fraction de secondes sous l’objectif.

Que vous êtes une belle personne qui est en vibration avec l’extérieur. Que vos émotions passent.

L’objectif de l’appareil capture votre image, votre corps, imparfait. Et c’est ça qui fait qu’il est unique, et beau. Il capte aussi vos émotions, et ça, vous allez le découvrir. Et comment vous êtes perçu.e.

Vous allez relativiser vos défauts et vous voir comme on voit une belle passante dans la rue, vous savez celle qui a le même gabarit, le même type de visage, mais que vous trouvez qu’elle rayonne plus, qu’elle est plus stylée. Ce sera juste vous, sur les photos mais plus mise en valeur.

Profitez-en pour vous offrir ce cadeau unique, au moins une fois dans votre vie. C’est un vrai boosteur vitaminé à votre découverte, le long d’un voyage vers vous-même.

 

 

sexo

La chasteté

Quand les copains me demandent discretos, « c’est quoi ça ?  »

Et que j’explique. Et là, ils me répondent, «  Je n’étais pas sûr. »

Il y a quelque part de la confiance en moi, et ça merci, mais aussi une gêne et une curiosité sur le sujet.

Vous n’avez pas envie de passer pour ridicule quand vous blaguez sur un sujet graveleux.

Continuer la lecture « La chasteté »

lingerie, généralités, kamarel

Lingerie : comment bien en prendre soin

COMMENT QU’ON LAVE CES TRUCS-LA (LINGERIE) ?

Ce serait du tonnerre de pouvoir tout mettre dans le lave-linge, sans tri, toujours le même réglage, peu importe les couleurs, mes matières, si c’est du blanc. I have a dream !

 

Oui en fait, il est vain ce rêve-là, à part si on porte que du coton version mamie des vamps…

 

Et bien, mauvaise nouvelle, pour la lingerie, c’est pire !

 

Bonne nouvelle, c’est simplissime quand on y réfléchit un peu. La lingerie c’est fragile, donc certain qu’on ne va pas la faire bouillir avec les torchons.

 

Ce serait à la limite du blasphème pour moi. Si, si !

 

Allez, je vous donne les pistes.

 

Lire la suite Continuer la lecture « Lingerie : comment bien en prendre soin »