kamarel, lingerie

En quoi consiste la photothérapie ?

Vous vous sentez bof, pas jolie mais pas laid.e non plus. Vous sentez que vous passez un cap dans votre vie.

Les enfants grandissent et vont maintenant à l’école, votre rôle d’amant.e était mis entre parenthèses. Vous êtes resté.e sur ce corps d’avant et n’appréciez pas à juste titre votre corps de maintenant.

Vous vous déplaisez, vous dépréciez. Vous ne vous aimez pas assez.

Et si, une des solutions était la photothérapie ?

Non pas la thérapie par la lumière pour guérir les maladies de la peau.

L’autre ! Celle qui n’est pas une thérapie dans le sens où on ne va pas voir un psy pour grande dépression. Non se sentir mieux à travers le prisme de l’image prise par le photographe.

Et oui, c’est simple en soi. A faire, c’est tout un cheminement psychologique. Cela passe de la photo de portrait, à la photo boudoir. C’est en fait l’art de deviner sans rien dévoiler. Un programme de redécouverte de votre propre sensualité. Et ce que vous soyez un homme ou une femme.

Comment fait-on pour trouver le bon photographe ? Vais-je y perdre un bras, un œil et mon amour-propre ? Vais-je oser ?

Ce sont des questions qui peuvent vous traverser l’esprit.

Et si, finalement, vous vous les posiez puis passiez à l’action ?

Attention, à 3 l’oiseau va sortir. Dites cheeseeeeeeeeeee.

 

Pourquoi faire une séance de photothérapie ?

C’est un cadeau à vous offrir.

Surtout quand par exemple vous êtes à un carrefour dans votre vie : lié à l’âge, un changement dans votre corps, vous célébrez un événement ou tout simplement vous voulez vous relever un défi personnel.

photothérapie shooting boudoir dieppe

Faire face à vous-même, à votre image.

Vous vous voyez de l’intérieur, vous vous vivez. Les véritables moments où vous vous voyez c’est soit devant le miroir que vous évitez ou fuyez au maximum, à part si vous vous aimez. Soit vous avez été pris en photo pour un anniversaire, une fête quelconque.

Pour moi, personnellement, c’est la photo quand je vais passer dans le journal que j’aime le moins. Bon, oui, ça va, ça fait un bail que ça m’est arrivé.

 

Où faire un shooting de photothérapie ?

Plusieurs possibilités sont généralement possibles :

- à votre domicile. Certains photographes prennent une indemnité de transport. Il vient avec son matériel (éclairage, appareil…).

Quelques fois il vient avec ses fonds. Demandez bien si vous devez vous maquiller et vous coiffer vous-même, si c’est inclus dans sa prestation avec la séance, ou si c’est une option supplémentaire.

- à son studio. Il a tout le matériel à disposition. A savoir si vous vous pomponnez vous-même ou si une maquilleuse pro vient (a voir si optionnel ou inclus dans le budget).

- urbex. C’est la visite de lieux abandonnés : hôpital, château, usine… Le style grunge peut être sympa. C’est mieux en belle saison dans un lieu déjà repéré afin d’éviter la visite de seringues ou matelas atrocement sales. Et sans doute pas envie quand vous vous changez de tomber de haut de quelques étages… Mais si le lieu est validé par le photographe, il n’y a aucun soucis à vous faire. Profitez juste d’un cadre décalé, ayant un vécu. Verra-t-on un mystérieux fantôme rôder derrière vous ?

- à l’extérieur. Il existe des lieux naturels, soit sur le terrain du photographe, un jardin reculé chez un ami, une location. Attention à ce que les frais kilométriques s’ajoutent ou le prix de la location. Les photos en extérieur apportent une lumière naturelle, et un cadre idyllique comme un champs, un ruisseau….

- location. Vous pouvez louer une chambre dans un bel hôtel, un gîte, un terrain. Dans les places luxueuses les salles de bain sont parfaitement immenses, marbre et dorures font partie du cadre pour faire des photos de vous très sensuelles, humides, avec une ambiance vaporeuse.

Quand et combien de temps

Soyez comme le lapin d’Alice, certains photographes évaluent leur travail avec minutie, c’est du top chrono pas un quart d’heure de plus, et les poses s’enchaînent, mécaniques.

Comptez un minimum d’une heure sans la préparation.

Selon ses et vos dispositions, prenez-vous minimum deux semaines à l’avance pour booker votre photographe pour une séance chez vous.

Avec la COVID, certains photographes prennent des dispositions et évitent une certaine distance rapprochée.

Ne vous inquiétez pas, leur talent permet de palier en post-production à ce manque d’intimité.

Qui choisir et pourquoi lui et pas un autre ?

Faire le bon choix. C’est un vaste programme. Car, comme tout à chacun, investir dans une séance photos, c’est lâcher souvent un gros billet qui pourrait servir à autre chose.

Vérifiez sa réputation en ligne, parlez-en autour de vous. Ce sont souvent des personnes connues localement.

photothérapie dieppe

Consultez leur book en étant un minimum critique et comparez avec des photos du net pour le même type de travail. En boudoir, le fond est propre, regardez les jeux de contraste, d’ombre. Les photos paraissent-elles plates ?

La personne se détache-t-elle du fond ? Quelles expressions se dégagent d’elle ? En avez-vous une émotion ?

Ensuite comparez les prestations vis-à-vis des tarifs. Il est évident qu’un photographe bien implanté aura des prix supérieurs que le débutant.

Le dialogue est essentiel. Choisir une photographe pour des photos où on se met à nu, au sens propre comme figuré des fois, c’est comme choisir son médecin de famille. Une relation de confiance s’instaure.

La photothérapie doit vous faire du bien et vous valoriser comme expliqué sur ce site belge qui peut vous inspirer.

Veuillez à bien connaître les limites que vous vous fixez, si le photographe vous fait bien un contrat, si vous lui cédez des droits à l’image, ou pas. Demandez si vous pouvez être accompagnée, même si vous ne l’êtes pas.

Même chez les pros, il y a de tout, cette profession n’est pas réglementée par un diplôme d’état. Il suffit juste d’une formation à la va-vite.

Combien ça va coûter tout ça ?

Ca varie du simple au triple pour les mêmes services et prestations.

photo boudoir dieppe

Le moment de convivialité qui précède la session ne compte pas dans un temps horaire. Elle sert à vous détendre, vous exprimer.

Ce moment est primordial. Il permet au photographe de vous cerner encore plus. Il décrypte votre langage verbal et non verbal. Il cherche vos expressions, vos points de fragilité, votre féminité. S’il est doué, ça transparaitra dans les photos.

Et oui, vous vivez dans votre corps et ne voyez quand vous vous exprimez. Vos rictus, vos plissements de sourcils, vos fossettes quand vous souriez et si vous souriez à pleines dents ou à moitié.

Je ne suis pas photographe et ne prétends pas l’être. Ma prise en charge est globale dans une dimension plus grande qu’est le conseil en images, via la lingerie. Tout cela vise à restaurer ou renforcer votre confiance en vous.

Débutante, j’organise une session de 20 tirages retouchés en jpeg, avec conseils make up et coiffage pour 50€ pour mes clientes lingerie. Je ne le fais pas dans un autre cadre, car je n’y mets pas mon empreinte Kamarel, vouée à vous conseiller et vous valoriser dans « votre intimité ».

C’est une prestation complémentaire et non principale. Je débute dans ce domaine, et mes prix grimperont avec le temps, surtout en prestation seule séparée du module « image de soi » qui est en gestation pour 2021.

J’ai l’exemple de prix à 450€ pour une heure de travail sur place sur Paris, pour un rendu moyen de mon point de vue. Il y avait 15 tirages à peine retouchés, mais ternes, sans émotion, avec des poses pré-mâchées. Rien ne s’en dégageait. C’est malheureux en un sens de ne pas sublimer et montrer à la personne tout son véritable potentiel, sa valeur cachée, à peine dévoilée. L’essentiel cependant est que la cliente était ravie. Le site les numériques explique comment peut être calculé le tarif d’un photographe.

Etre iconique comme Marylin Monroe, l’espace d’un instant. Pour vous d’abord, puis pour vos proches.

Vous faire un cadeau, même si on vous l’offre. Car oui, vous le méritez, de voir l’amour que vous pouvez vous porter. Que des fois, les émotions que vous cachez derrière une façade, apparaissent en une fraction de secondes sous l’objectif.

Que vous êtes une belle personne qui est en vibration avec l’extérieur. Que vos émotions passent.

L’objectif de l’appareil capture votre image, votre corps, imparfait. Et c’est ça qui fait qu’il est unique, et beau. Il capte aussi vos émotions, et ça, vous allez le découvrir. Et comment vous êtes perçu.e.

Vous allez relativiser vos défauts et vous voir comme on voit une belle passante dans la rue, vous savez celle qui a le même gabarit, le même type de visage, mais que vous trouvez qu’elle rayonne plus, qu’elle est plus stylée. Ce sera juste vous, sur les photos mais plus mise en valeur.

Profitez-en pour vous offrir ce cadeau unique, au moins une fois dans votre vie. C’est un vrai boosteur vitaminé à votre découverte, le long d’un voyage vers vous-même.

 

 

sexo

La chasteté

Quand les copains me demandent discretos, « c’est quoi ça ?  »

Et que j’explique. Et là, ils me répondent, «  Je n’étais pas sûr. »

Il y a quelque part de la confiance en moi, et ça merci, mais aussi une gêne et une curiosité sur le sujet.

Vous n’avez pas envie de passer pour ridicule quand vous blaguez sur un sujet graveleux.

Continuer la lecture « La chasteté »

lingerie, généralités, kamarel

Lingerie : comment bien en prendre soin

COMMENT QU’ON LAVE CES TRUCS-LA (LINGERIE) ?

Ce serait du tonnerre de pouvoir tout mettre dans le lave-linge, sans tri, toujours le même réglage, peu importe les couleurs, mes matières, si c’est du blanc. I have a dream !

 

Oui en fait, il est vain ce rêve-là, à part si on porte que du coton version mamie des vamps…

 

Et bien, mauvaise nouvelle, pour la lingerie, c’est pire !

 

Bonne nouvelle, c’est simplissime quand on y réfléchit un peu. La lingerie c’est fragile, donc certain qu’on ne va pas la faire bouillir avec les torchons.

 

Ce serait à la limite du blasphème pour moi. Si, si !

 

Allez, je vous donne les pistes.

 

Lire la suite Continuer la lecture « Lingerie : comment bien en prendre soin »

sexo

5 façons rapides de reconnaître les sextoys

Si je vous parle de « main sale » ? Oui, je parle de masturbation. De nos jours elle se pratique toujours au plus simple, la main, mais aussi avec le sextoy, seul, à plusieurs, en préliminaires ou durant l’acte. Mais il en existe tellement de formes, de matières et styles qu’il est devenu compliqué en néophyte de s’y retrouver.

Et pourtant il existe depuis forttttttttttt longtemps. L’objet phallique entre représentation divine et plaisir sacré, aurait été imaginé vibrant sous Cléopâtre.

Des sextoys, il en reste peu de traces archéologiques car les matériaux employés pour les concevoir étaient naturels tels le bois et l’os essentiellement.

Besoin, de vous y retrouver, de comprendre à quoi cet objet mystérieux croisé au hasard d’un film peut servir ? Vous souhaitez acheter quelque chose, mais vous vous sentez noyé -et pas par une femme fontaine. Je vous guide un peu.

Lire la suite… Continuer la lecture « 5 façons rapides de reconnaître les sextoys »

kamarel, lingerie

15 raisons de porter un soutien-gorge à la bonne taille

Saviez-vous que 8 à 9 femmes sur 10 ne portent pas la bonne taille de soutien-gorge ?

C’est un chiffre énorme qu’il faut comprendre pour plusieurs raisons :

– nous n’allons plus chez les bonnetiers mais en enseignes de grande distribution, des chaînes.

– vous êtes mesurée par-dessus vos habits, à la va-vite, et quand on porte un « engin » qui vous écrase plus qu’il ne vous soutient….

– nos mères ne nous ont pas appris à ranger nos lolos. Par pudeur ? Par méconnaissance ? En pensant que ça va de soit ?

En partant sur le contre-pied des avantages à avoir des lolos correctement maintenus, je balaye les conséquences qu’ont des soutifs à la mauvaise taille et mal enfilés.

On porte nos seins, ils sont certes là, mais ce n’est pas une raison de les malmener, vous ne pensez pas faire partie des 8 à 9 femmes ? Lisez pour vérifier, ça n’engage à rien.

 

Eviter le fameux mal de dos

Et oui ma brave dame, cet engin de torture, s’il est à la mauvaise taille, fait un mal de dos terrible.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il ne joue pas son rôle correctement. La bande élastique qui fait tout le tour sous les seins jusque dans le dos est chargé de distribuer et répartir le poids des lolos.

Si un élément n’est pas à la bonne taille ou bien enfilé, et le risque à la longue est bien celui-là, tôt ou tard vous aurez mal.

D’ailleurs, on est censée se tenir droite si c’est tout bon. La posture Gaston Lagaffe. Non, en fait, juste…. Non.

Avec ce que je viens de dire, c’est logique, n’est-ce pas ?

Et je dirais même plus : votre taille se dévoilera aux yeux de tous. C’est l’ effet assuré de paraître plus svelte d’une taille de vêtement. Une effet taille de guêpe en somme !

Abracadabra !!!!!

 

Une meilleure stature

A la longue, une personne bien soutenue n’a plus à compenser et donc corrige sa posture dorsale.

Elle se tient plus droite.

Ca soulage, ouf, le pauvre dos, il en voit de toutes les couleurs (oui aussi de soutiens-gorge fluo, imprimé, fleuri…)

Il dure, il dure

Non ce n’est pas de piles dont je parle…. Coquine, va !

Mais bien d’un soutif.

Un soutien-gorge de moyenne gamme a une durée de vie d’environ 6 mois.

Sauf s’il est à la mauvaise taille. Par exemple, les armatures sortent de leur gaine car elles ne sont pas bien plaquées contre la peau…

Elles souffrent, elles crient à leur manière. Et s’enfuient….

 

Une circulation lymphatique respectée

Les armatures mal placées pincent près des ganglions sous les aisselles.

Certaines dames sentent parfois ces zones gonfler. La circulation lymphatique est lente, c’est la lymphe qui alimente les cellules. Vous coupez donc une possibilité non négligeable de ressources aux cellules de ces zones.

C’est une des raisons que cette pièce de lingerie, à la base, libératrice du corset, est actuellement décriée.

Les scientifiques ne peuvent se prononcer sur son bienfait, ou son méfait.

Les études ne distinguent pas les porteuses de soutien-gorge à la bonne taille, des nombreuses qui ne le portent ni bien, ni dans leur taille idéale.

 

Pas de douleursssssssssssssss

Aux aisselles.

Qui n’a pas eu envie un jour de prendre les baleines ou les armatures et de rêver les planter dans le créateur de ces trucs-là, là !!!!

Personnellement, j’en ai des marques, des excroissances de peaux dues aux frottements sur ces parties de mon corps. Encore heureux que je ne vis pas les bras en l’air…

Sans avoir les seins sous le menton

Pour autant, certaines femmes ont l’impression de trop pigeonner la poitrine. Mais les femmes avec un bon soutien-gorge ont un meilleur soutien ! C’est dans son nom. Pour compenser cet effet, optez pour une soutien-gorge minimiseur.

 

Une peau plus saine

Ah, tiens, cette année on n’a pas parlé des tata towels. Je trouve ça laid, et vous ????

En tout cas, avec un soutif à la bonne taille et bien placé, vous n’avez plus de marques de transpi sous les seins, plus de mycoses là.

OUF, enfin, parce que quand ça commence, c’est bien galère à s’en débarrasser !

Des coupes adaptées

Oh, comme c’est bizarre. Vos pinces de chemisier sont à la bonne place. Les boutons résistent aussi au tiraillement si vous êtes dans la moyenne des bonnets (bonnet D peu importe le tour de bande).

Ah non, attendez, votre poitrine est à la bonne place, par rapport au patron du chemisier.

Comme quoi, il n’y a pas de mystère. Globalement les proportions du corps sont respectées.

En fin de compte, vous êtes bien foutue !

 

Du confort

Il ne frotte plus, ne remonte pas dans le dos, ne cisaille pas les épaules. Ah, les bretelles ne glissent pas !

Les agrafes ne rentrent plus dans la peau….

Quoi, un soutif où quelqu’un peut se sentir bien dedans ! Un fantasme, dites-vous ! Oui, je vous entends le dire. C’est une légende urbaine….

Et bien , non. C’est possible, vraiment. Je vous sens encore dubitative.

 

L’impact psychologique

Tout ce que je viens d’énoncer, le confort, la posture, se sentir mieux au niveau vestimentaire.

Tout ceci a un impact : une meilleure confiance en vous.

 

Faire des économies

Vous connaissez votre taille, et bien foncez acheter.

Vous économisez car le soutien-gorge s’abîme moins en l’absence de frottements, ni en compensant sur des parties non conçues pour le soutien en fait (les bretelles pour ne citer qu’elles).

Plus tard, je mettrais un système d’entrée de vos mensurations sur le site afin de connaître votre taille.

En attendant, je vous donne ici le site qui permet de le faire. L’inconvénient pour vous lectrices, c’est que the bra that fits est en anglais.

 

Enfin y mettre le prix

Oui, vous pouvez lâcher un plus gros billet dans des marques fiables, de qualité, puisque vous faîtes des économies.

Pour les modèles de luxe vous pouvez opter pour du prima donna, darjeeling.

En moyen de gamme, j’apprécie marks and spencer, krisline, gorsenia.

Dans une gamme un peu en dessous, bonprix propose des soutiens-gorge corrects.

 

Une poitrine repulpée

Comme évoqué plus haut, votre matière mammaire a peut-être migré ailleurs.

Le fait de porter un soutien-gorge adapté à votre taille, à vos formes améliore le galbe des lolos.

Une naissance des seins plus dessinée, du volume sur le haut sont constatés en un mois déjà.

N’hésitez pas à faire des petits exercices de musculation des pectoraux, seuls muscles tenseurs de cette zone.

 

La furieuse envie

De chocolat ? Ah vous aussi ? Oui mais le sujet aujourd’hui, c’est le soutien-nénés, pas le SPM…

Une autre fois.

Vous voilà prévenue, vous allez avoir envie d’une plus jolie lingerie. Attention, on en devient vite accro.

Prenez le prétexte de trier au moins deux fois par an votre tiroir à dessous, grâce à mes conseils ici pour en acheter des nouveaux…

 

Voici un tableau qui récapitule les points à vérifier, et qui sont signes que votre soutien-gorge n’est pas à la bonne taille : Vous pouvez et je vous le conseille, d’enfiler votre soutien-gorge selon la méthode du scoop and swoop.

Vous serez surprise de la différence.

 

EVJF EVJG CVJD, généralités, kamarel

EVJF EVJG (enterrement de vie de jeune fille/garçon) : jeu gratuit à imprimer

Ca vous dit un freebie ? C’est quoi ça encore ?


C’est une ressource mise en ligne gratuitement. Là, je vous propose quelque chose de spécial à imprimer pour les EVJF et EVJG.

Qui se souvient des cocottes en papier ?
« Moiiiiiiiiiiiiiiii », allez-vous répondre en toute logique.

A la récré, on les pliait, enfant on écrivait derrière les coins, coloriait des points de plusieurs couleurs sur les pointes. Et on le décorait. Des petits coeurs, des pois, des animaux, des étoiles. c’était bon enfant.

Puis on jouait : « 1, 2 , 3…. »
« Tu veux vert ou violet…. »

Mais, vous allez dire…. Christel a perdu la boule. Euh enfin la cocotte !

Non, non. Les cocottes de notre enfance ont bien un lien à voir avec le jeu d’enterrement de vie de jeune fille ou de jeune garçon que je vous mets à disposition.

Je vous propose 3 cocottes dédiées aux EVJF et EVJG :


– une pour le.a futur.e convolé.e : des défis.

– une action vérité pour toutes les personnes présentes.

– une qui concerne la vie du couple : qui les connaît le mieux ?

C’est ludique, interactif, une bonne partie de rires, de détente et de souvenirs en perspective.

Elles sont téléchargeables et imprimables séparément. Choisissez un papier type canson, au moins 80g pour qu’elles tiennent et soient jolies.

Pour la version pdf, cliquez ici.

Elles sont déjà décorées, ces cocottes ont des questions tantôt sages, tantôt surprenantes, des fois polissonnes.

Elles sont personnalisables pour le prénom et la date. Prenez votre plus belle plume (sourire).

Oui j’étais moi-même rouillée et mes enfants m’ont aidée pour le pliage.
Parce que l’école primaire n’est pas à des dizaines d’années en arrière pour eux….
Pour suivre les instructions de pliage, suivez le guide.

Découpez le carré selon les limites, sans marges, puis placer le carré côté imprimé face à la table. Vous devez voir le côté vierge face à vous.

Marquez les diagonales puis dépliez.

Prenez les coins et amenez les au centre en pliant. Puis, vous obtenez un carré plus petit. Hop, on retourne. Les coins, et bien, vous les pliez pour les ramener encore au centre. Il n’y a plus qu’à remettre en forme.

Deuxième effet kiss cool, euh…. Kamarel cool :
Et si ces jolis morceaux de nostalgie régressive pouvaient être réutilisables sur les tables des convives au repas du mariage ?

Ou servir de souvenirs ? Pliées, ces cocottes peuvent être insérées dans l’album de cet heureux événement.

Avez-vous d’autres idées de jeux à partager ?

Moi, j’en ai et c’est téléchargeable aussi, gratuitement.

 

Pour mieux vous organiser, j’ai écrit un article pour préparer un EVJF ou EVJG au top niveau organisation.

Racontez en commentaires comment s’est déroulé le jeu avec une de ces cocottes.

 

sexo

Les 10 commandements de la sodomie

Vas te faire enculer ne sera plus une insulte après ces 10 commandements pour débuter la sodomie en toute sérénité.

Pour tout dire, vous n’avez pas envie de souffrir en débutant. Vous avez entendu Hélène vous dire qu’elle a souffert le martyre pendant 4 jours en ayant du mal à s’asseoir après.

Vous avez honte. Par derrière, c’est mal !

Le poids de la religion vous pèse. Et oui, Sodome et Gomhorre sont deux villes connues pour les mœurs légères et les pratiques douteuses.

L’éducation que vous avez reçue vous a persuadé que le sexe anal est un péché. Du coup, c’est tabou pour vous, vous êtes persuadé.e que vous avez votre billet simple pour l’Enfer.

Petit vous avez entendu : « Le caca c’est sale, touche pas ! ».

C’est limite de la scatologie d’emprunter le côté obscur de la Force. Quelque part, vous avez raison. Le sexe anal en fait partie, comme d’autres pratiques. Est-ce que ça en fait une déviance ? NON.

Vous êtes un Homme, un vrai. Vous craignez de passer pour un gay en acceptant de vous faire pénétrer par une femme. Devenir le passif vous rendrait faible. Si vous êtes ouvert d’esprit, pourquoi vous imposer une limite d’un plaisir possible ? Etre gay c’est être attiré par les hommes.

Vous craignez les mauvaises odeurs, les traces un peu partout, la honte. Je ne vais pas vous mentir, ça peut arriver. En même temps, l’anus sert à évacuer les restes de la digestion. C’est donc mieux en effet. Mais ce n’est pas la majorité du temps.

Vous êtes la personne qui va pénétrer votre partenaire. Vous portez cette lourde responsabilité de la « première fois ». Un peu de préparation, de la tendresse et de la bienveillance, et le tour est joué.

Peu importe que votre première sodo soit avec un pénis, en pegging (pratique d’une femme sur un homme avec un gode-ceinture), ou entre femmes, l’essentiel, c’est l’envie partagée par les deux partenaires.

Avec les 10 commandements, vous voici muni de repères, une ligne directrice sur les bonnes pratiques du sexe anal que vous allez trouver j’espère incroyable.

Premier commandement : Du temps tu prendras.

La pénétration anale n’est pas un processus naturel du corps. Vous devez préparer votre partenaire. Selon la personne, en une fois, en une semaine, en un mois, en une année, ou jamais. Et ce n’est pas grave.

 

L’important c’est le plaisir, et de savoir reporter le bon moment, même si il y a eu l’accord pour cette fois-là. Parce que c’est SON corps et ses ressentis.

Dans cette pratique, encore plus que les autres, rater cette première fois, c’est lui faire renoncer à ce plaisir anal, à jamais, c’est quasi sûr.

Deuxième commandement : A l’écoute de son corps tu seras.

L’anus est une corolle à l’extérieur. La caresser avec un doigt de façon circulaire, humide au gel ou à la mouille, voire à la salive est agréable. C’est une nouvelle sensation, une zone érogène peut être jusqu’alors ignorée. Laissez cette partie se connecter à ses sensations et votre plaisir commun.

Puis le rectum est en forme de cul de sac, maintenu fermé par deux sphincters. Ces deux muscles se contractent pour éviter l’incontinence. L’un est automatique, non contrôlé par la conscience, mais dépendant de votre stress. L’autre est contrôlé par votre volonté.

Pour le pénétrant, détendre votre amant.e est donc primordial pour faire comprendre à son corps que c’est aussi un passage pour entrer et pas seulement la sortie des selles.

Jouer à tourner un doigt à l’entrée, y glisser un peu, puis ressortir, lentement, doucement, voire tendrement. Avec un lubrifiant c’est idéal. Puis de plus en plus loin. Quelques fois de façon circulaire sur la première phalange.

Son corps dévoile du plaisir ? Alternez, accompagnez par d’autres caresses sur le vagin, le clitoris, les testicules, le frein, les tétons. Mordillez un lobe d’oreille, soufflez un mot…. N’oubliez pas la plus belle zone érogène : le cerveau….

Une autre jolie pratique consiste à lécher sa.on compagne.on de jeu sur des lieux déjà explorés, et oups on dérive un peu. La langue, humide, douce, parcourt le tour, et pénètre un peu, de quelques millimètres.

Troisième commandement : Lubrifiant tu utiliseras.

Soyons clair : à sec, c’est dans le porno et pour les personnes habituées avec un partenaire connu sans capote.

Même si il y en quelque sorte lubrification, elle se situe plus haut dans le colon.

Plus c’est humide, doux et chaud, plus c’est agréable, surtout les premières fois où il est primordial d’appréhender ces nouvelles sensations.

Le lubrifiant contenu sur un préservatif n’est pas suffisant. Une fois absorbé avec les frottements, le condom risque de craquer.

On répète avec moi : ça glisse, ça glisse, ça glisse !

Si la pénétration aux doigts redevient fastidieuse, remettez une dose de lubrifiant. Evitez de remettre vos doigts en bouche ou dans le vagin de madame une fois la visite ailleurs. Les bactéries contenues sur vos doigts pourraient lui provoquer une infection. Surtout en terrain fragile.

Quatrième commandement : Forcer tu ne feras point.

Là je vais continuer, sur l’aspect psychologique que physiologique. Il/elle a dit non, d’arrêter pour cette fois-là. Et bien, faites-le, à charge pour vous que ce soit mort à jamais cette histoire de pénétration anale. Même si ça vous frustre.

Plus vous mettez la pression, plus vous stressez votre partenaire de jeu. Et ce n’est carrément pas le but. Ce serait dommage de gâcher tout le travail déjà entrepris et le compromettre.

Détente, plaisir, complicité et rires en cas de petits accidents naturels sont le combo gagnant.

cinquième commandement : Dilatation douce tu feras.

Au bout d’un moment, un deuxième, voire un troisième doigt peuvent accompagner le premier. Les doigts sont serrés, s’écartent en profondeur, le porteur les tourne, les incline ; des nouvelles sensations, une découverte du corps plus profonde.

Trouver sa prostate qui se gonfle, en dessous exciter son urètre.

Sentir les ailes de son clitoris vibrer, sentir le col de l’utérus à travers les tissus, ou encore être de l’autre côté du moins connu point F…..

Ou bien un petit sextoy spécialisé, en silicone, avec un « retour », une base afin d’éviter d’être avalé par le rectum.

Personne n’a envie d’aller aux urgences, se faire retirer un corps étranger dans son anus et ainsi dévoiler sa sexualité, non ?

Cette période peut être au cours d’une seule et même rencontre, voire sur plusieurs semaines ou mois !

Obtenir un ou des orgasmes avant une pénétration anale est un beau programme préliminaire au bouquet final de la sodomie par un pénis ou en pegging, ou simplement avec un godemichet.

Dans ce cas, la corolle est quelques fois en demande, ouverte aux sollicitations, et invite à la visite. Elle se dilate, le corps parle.

Sixième commandement : Préparer à chaque séance, tu devras.

Et oui, que ce soit avant la première sodo, ou avant une nouvelle visite du côté obscur, des préliminaires anaux sont essentiels afin de faire comprendre que le mécanisme d’entrée est de nouveau de mise.

Pour toujours plus de plaisir, le pénétré embrasse à nouveau ces sensations, les frissons, la détente des sphincters.

Septième commandement : Le matériel, tu prépareras.

En liste : de quoi être propre, pourquoi pas aussi des lingettes pour des moments où une retouche est nécessaire.

De l’essuie-tout, des préservatifs, du lubrifiant.

Pour un lubrifiant, prévoyez un compatible avec les capotes. Evitez ceux contenant du silicone si vous utilisez des jouets de cette matière. Ce gel détériorerait l’objet du plaisir !!!

Huitième commandement : Dédramatiser en cas d’incidents tu feras.

Oui, ça arrive, ça peut arriver ou ça arrivera. Ce n’est pas grave, c’est le chemin de la sortie de la digestion. Ca fait partie des « risques ».

 

Donc des traces marrons, sur les doigts, le membre, le sextoy, le préso, et oui. Il suffit de nettoyer, ou de changer la capote et basta. Retour au plaisir.

Un autre article rédigé avec beaucoup d’humour, dont une large part à ce sujet où on pense « scato » quand on parle de selles, c’est ici.

 

Une envie d’aller aux WC : aussi ! On stimule la zone, le corps répond en se disant, bah oui on vide. L’autre partenaire fait une pause verre d’eau, remet un peu d’ordre, aère la pièce, regarde ses orteils….

 

Le après : souvent oublié. Oui, il y a des gaz. Forcément de l’air est entré, et bien, il ressortira par l’issue la plus proche. Il n’y a pas de tabou à avoir. L’avantage, c’est sans odeur. Par contre, le bruit, je ne garantis rien.

 

Si les choses se déroulent comme prévu, par contre aucun saignement apparaît, sauf si vous êtes prédisposé aux hémorroides.

Neuvième commandement : Une bonne hygiène, tu auras.

Les deux personnes profitent de jouer sous la douche ? Oui c’est un bon lieu de préliminaires. Attention aux glissades….

 

Les ongles courts tu auras. Vous pouvez mettre aussi un préservatif aux doigts, des gants, dont des spécifiques aux relations sexuelles (certains sont pour le doigtage, d’autres pour fisting).

 

 

Pour ce qui concerne un autre aspect, sur le long terme : c’est une bonne hygiène alimentaire. Vous mangez équilibré et riche en fibres, vous buvez suffisamment d’eau. Vous éviterez la constipation et les incidents seront la plupart du temps absents.

 

Quid des lavements me direz-vous ?

Hormis une pratique sexuelle à part entière, le lavement à la poire ou avec sonde (aussi en enema), doit rester ponctuel. Et oui, il y a aussi une flore dans la tuyauterie à préserver. Il faut la laisser faire son job niveau digestion.

Dixième commandement : La bonne position la première fois, tu pratiqueras.

Eviter la levrette en mode débutant.

 

Deux positions que je conseille :

1. La cuiller.

Le.a sodomisé.e se met sur le côté, jambes fléchies vers elle/lui. Le cul de sac est libéré, la pénétration toute douce, et c’est hyper confort.

 

 

2. Sur le ventre, une jambe fléchie sur le côté.

Tout pareil pour les avantages, la pénétration peut être plus profonde à l’envi. Pour les femmes, les sensations sont proches de la pénétration vaginale, une façon d’appréhender ces nouvelles pénétrations.

 

Une troisième souvent conseillée que je recommande moins, mais certains sites tels que condomz la préconisent : la missionnaire. Elle est mieux appréciée quand c’est un homme qui est pénétré. Pourquoi ? Physiologiquement, c’est plus dans l’axe tout simplement.

 

Pour certains partenaires, cette position est largement pratiquée. Ils ont la possibilité de s’embrasser et ont un contact visuel direct.

Pour finir d’enfoncer le clou… Ou plutôt de concevoir la chose par derrière...

Pour un orgasme au top du top, la voie royale du plaisir, titillez conjointement le clitoris, ou vous branlez ses testicules ou bien son phallus.

Certaines personnes n’auront d’ailleurs du plaisir qu’en combinant avec ces stimuli sexuels. D’autres découvriront l’orgasme tout simplement. L’amant.e peut alors ressentir des frissons, grogner, se cambrer de plaisir brûlant.

Avec des sextoys, les premières fois, privilégiez les petits modèles silicone. Le godemichet de 25cm on laisse ça pour plus tard et pour les experts. Ne pas être trop gourmand on a dit. Soyez plutôt gourmet.

Par mesure d’hygiène, évitez les allers-retours vagin-anus, ou alors veuillez à changer de préso comme cité dans femme actuelle.

Les risques d’infections sont nombreux car la flore vaginale est fragile. Imaginez la demoiselle gênée plusieurs semaines après. Ca casse le rêve, surtout si elle est sujette aux mycoses et autres joyeusetés du genre.

Le port du préservatif est hautement recommandé. Les IST existent toujours et pourrissent toujours la vie des infectés. Les micro-coupures anales facilitent la transmission de ces dernières.

Pour anecdote, j’ai appris un surnom pour cette pratique, dans les années 2000, en riant avec des collègues quand j’étais jeune. Assez poétique, et étrange à la fois car j’étais en plein déjeuner et nous blaguions, nous ne parlions pas de Nos pratiques respectives. La personne a dit avoir découvert récemment la promenade par le petit chemin boueux. Bref, on était quand même mal à l’aise de cette confidence publique en somme….

Avez-vous d’autres petits noms pour le sexe anal ?

EVJF EVJG CVJD, généralités, kamarel

EVJF : tout ce qui est important pour le préparer

Vous n’avez pas envie de vous planter lamentablement pour préparer l’EVJF ou l’EVJG de votre meilleur.e ami.e. Et ça se comprend.

C’est votre première fois…. Et oui, il y a une première fois à tout !

Vous stressez, vous vous sentez perdu, noyé dans tous ces conseils, la pression monte. Vous craignez de ne pas être à la hauteur de votre tâche, et de votre réputation de grand.e fêtard.e….

Qui inviter ? En combien de temps organiser la fête ? Où ? Pour quel budget ? Vous en avez les neurones qui explosent.

Et oui, vous avez deviné, il faut un peu d’organisation et de préparation.

 

En clair, ça ne se prépare pas autant en avance que le mariage lui-même, mais un peu quand même. Et malgré tout, la note peut vite grimper si l’EVJF ou EVJG se déroule sur un week-end avec plusieurs activités.

Ici, un tour d’horizon pour répondre à toutes ces questions, mais aussi :

Comment aborder tous ces points avec tout ce petit monde ?

Comment lever le tabou de l’argent ?

Comment demander de l’aide ?

Ça vaut le coup de s’y attarder un peu, non ?

 

JE T’AIME UN PEU, BEAUCOUP….

 

Qui inviter ?

C’est bien de demander en premier lieu au convolé.e, surtout si le témoin ne connaît pas tous ses cercles d’amis, collègues sympas ou certains.es cousin.es.

Il peut même y avoir la maman fêtarde, surtout si la relation mère/fille est proche. De toute façon, tout ce qui se dit, se fait reste au sein du groupe ! C’est un principe de base. Donc, relax ! Maman en a vu d’autres.

 

Alors, combien d’invités ?

Un minimum de 4 pour un style cosy intime, et envisager jusqu’à 15 voire 20 convives pour une ambiance plus enjaillée. La moyenne de ce genre d’événements oscille entre 6 et 10 convives.

En dessous de 4, on risque de s’ennuyer ferme et on se retrouve plus sur une rencontre entre ami.es habituelle ou presque… Bref, une soirée pyjama, sauf qu’on n’a plus 10 ans….

A compter de 15, le témoin est le.a gentil.le organisateur.trice (G.O.) de compétition !

Un site vraiment sympa avec plusieurs idées d’un week-end marathon, et plein d’idées à piquer ou adapter chez Paris pêle mêle.

En cas de grosse organisation, la.e G.O. peut déléguer à quelqu’un la partie invitations/confirmations des invités. Il missionne une demoiselle d’honneur pour réserver bars ou restos, spas etc.… et enfin une dernière pour passer la résa du lieu d’hébergement si le week-end se passe ailleurs (ainsi que la confirmation).

 

ETRE COMME LE LAPIN BLANC D’ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

 

Le calendrier de préparation idéal :

Selon spycats et babasport, dans l’idéal, vous commencez la préparation trois à six mois avant. Au moins, pour créer la liste des présent.es, avoir une idée des disponibilités de chacun.e, voir les envies de l’interressé.e. Bref l’ampleur de la tâche à mener….

 

Pour bloquer la date de l’EVJF/G :

Doodle est un bon outil (et qui permet à chacun de positionner le budget qu’il est capable d’investir dans cet événement et ça permet d’échelonner pour les budgets serrés avec la.e G.O.).

Vous placez deux ou trois dates au choix, vendredi/samedi/dimanche et soit deux ou trois semaines précédant le mariage. Pour le budget deux ou trois forfaits dont les participant.es remplissent cette partie anonymement.

 

Deux mois avant :

créer un groupe facebook, ou whatsapp, zoom (à la préférence de la majorité). Et oui c’est le moment de fignoler le truc !

On passe dans le concret, si le G.O. délègue des tâches, bloque les réservations, idées de jeux etc.…

Pour les petits budgets ou si vous avez opté pour un EVJF/G en intérieur, vous pouvez télécharger mon livret gratuitement en cliquant ici.

 

Un mois avant :

vous relancez toute la tribu, voir si il n’y a pas de dérobades/oublis, annulations. Et oui, selon ce que vous avez prévu, il faut annuler le nombre de places réservées…

Pensez liste de courses et activités si c’est chez l’un.e d’entre vous….

Si vous offrez un livre souvenir fait maison, vous pouvez personnaliser celui-ci, et si une crafteuse est dans le groupe, autant le faire au top du top.

 

Une semaine avant, nonnnnnnnnnnnnnnnnn, je suis en panique :

Préparez les accessoires, histoires drôles et souvenirs, allez à la pêche aux photos ensemble et d’enfance….

Si vous avez opté pour des jeux, vous pouvez imprimer et découper un jeu d’action/vérité ici….

 

La veille, quoi, déjà ????

C’est le moment de faire le show. Non, c’est après ça…. C’est le moment d’envoyer un message de rappel lieu et heure du rendez-vous, quoi préparer comme accessoires ou vêtements.

Si vous partez le week-end, vous sautez sur le.a futur.e marié.e pour l’aider à faire son sac. Ca la soulagera de ce poids. N’oubliez pas, c’est son moment de décompression, et de détente, de fous-rires !

 

La durée de la fête

Tout dépend de ce qui a été prévu au départ. Tous les cas de figures sont envisageables de l’après-midi/soirée au week-end complet. Prévoyez des temps de battements si vous vous déplacez. No stress on a dit !

Pensez aussi une période « à ranger, laver » dans l’emploi du temps si vous louez.

 

L’après-fête

Si-si, ça peut ! Au moment du départ, vous pouvez donner les souvenirs de l’EVJF ou EVJG, un sac de l’avent rempli de petits cadeaux, de mots sympas, d’un bocal de phrases positives pour la dernière ligne droite.

 

 

Vous pouvez prendre un verre en plus petit comité et remettre le carnet de souvenirs de ce moment si « fabulous » ou le tableau de la photo la plus sympa de l’EVJF/G, ou encore le tableau de bisous….

La pression va remonter comme une cocotte minute prête à exploser, et cet après-fête le.a touchera au plus haut point.

POUR QUEL BUDGET ?

Pour les fauchés en bande, pas grand-chose. Mais est-ce que ça empêche de s’amuser ? Pas du tout. Pour avoir des idées, c’est par ici.

Pour récupérer la cagnotte, vous pouvez faire un paypal entre proches, leetchi, ou lydia. La dernière est super pour l’invité.e qui a tout le temps oublié de participer financièrement, et ce en toute discrétion entre l’organisteur.trice et la.e désargenté.e de service.

 

Donc un EVJF ou EVJG peut aller d’une centaine d’euros à plusieurs milliers selon le concept et le nombre de participants, si c’est compté comme un cadeau de mariage.

 

DANS QUEL ENDROIT ?

Vous trouvez plein d’idées sur le net, dont zankyou qui récapitule bien l’organisation à avoir sur plusieurs articles de blog : idées originales, films à mater, les destinations de rêve pour cette occasion…

 

Pour le couchage, vous adaptez selon ce que vous avez prévu…. Plusieurs plateformes de réservations sont sympas de nos jours si l’activité ne propose pas une formule hébergement, ou si vous avez la bougeotte.

Si la fête est prévue jusqu’à tard en soirée, prévoyez quand même quelques couchages de dépannage pour les gros dormeurs ou les personnes plus tout à fait fraîches pour rentrer au bercail….

 

Derniers conseils

Vous avez prévu le maximum. Ne vous mettez pas en panique sur un désistement de dernière minute !

Avec le bon état d’esprit, la fête est plus folle.

 

De mon côté, j’ai concocté un livret gratuit sur les EVJF/G et les célébrations de vie de jeune divorcée quand on est confiné ou en bande de fauchés surtout quand le calendrier est chamboulé, comme pour 2020. Il est disponible en cliquant sur ce bouton.

Et vous, comment vous êtes-vous organisés ? Dites moi tout en commentaires.

kamarel, lingerie

Entretien des articles reçus durant le COVID-19

Suite à un échange avec une cliente, je me rends compte que les conseils d’entretien ont nécessité d’évoluer durant cette période de coronavirus. Même si il s’agit de dentelle, de simili, de micro-résille, ou toute autre matière textile commandée ici ou ailleurs….

Ce virus nous angoisse, perturbe nos habitudes de vie, et on n’a aucune envie de contaminer en étant porteur sain, ou d’être malade, être re-confiné ! Nous avons chacun nos responsabilités et la possibilité d’agir. Les commandes en ligne d’habits sont aussi à traiter.

Si je commande le superbe pull pure laine que j’ai repéré, ce sera compliqué de le passer à 60°C…. Sinon je le donne à un nourrisson ensuite !!!!

Plusieurs options de décontamination des vêtements au COVID-19 sont possibles.

  • La vapeur avec période de quarantaine.

Utilisée par beaucoup de professionnels en boutique de vêtements, elle a l’avantage d’être adaptable chez vous. Utilisez votre défroisseur, votre fer à repasser, votre nettoyeur vapeur que vous passez à une vingtaine de centimètres du linge pendu. Puis laissez-le à l’air libre 4 jours (sachant qu’en boutiques les habits sont rayonnés après 48 à 72 heures).

  • Jeter les emballages et entreposage de 10 jours avant lavage à 30°C.

La plupart des pièces de lingerie sont à lavage eau froide jusqu’à cette température avec essorage doux. Vous pouvez aussi ajouter un peu de désinfectant textile au lavage. Evitez l’assouplissant. La période de stockage du textile et les surfaces inhertes inactive le virus (et d’autres aussi)…

  • Un produit efficace sans lavage à haute température

Une marque leader (pas bio mais on ne peut pas tout avoir), fournit des conseils ici. Sa gamme est complète et j’utilise pour mon showroom entre deux visites et quand j’ai des entrées d’articles ce produit :

Il a l’avantage de ne pas laver le textile, et j’ai plusieurs heures voire jours entre deux visites du showroom. Par contre, l’odeur est forte. mais je suis une « anti-odeurs synthétisées ».

Il existe sûrement d’autres marques équivalentes à trouver en VPC (exemple stanhome).

  • Quand je vous envoie vos commandes

Les emballages sont désinfectés avec un produit dédié et je manipule avec masque et mains passées au savon, comme le protocole le demande. Les enveloppes sont neuves et le plastique capte moins longtemps que le carton le coronavirus. Mes fournisseurs, qu’ils soient les fabricants ou des grossistes, ont eux aussi suivi un protocole correspondant à la crise sanitaire actuelle. Les articles déjà en stock sont traités sans lavage avant envoi.

  • Derniers conseils

Lavez-vous les mains après la boîte à lettres et passez un produit désinfectant sur l’emballage d’envoi puis l’emballage du sous-vêtement. Cela va de soi mais je préfère le répéter, une pièce de lingerie est personnelle et ne se prête pas.

Si vous avez besoin, envie d’autres conseils, n’hésitez pas à commenter, ou passer par l’onglet contacter kamarel.

lingerie, kamarel

10 styles de gaines qui vous font paraître à votre avantage

Vous n’avez pas envie de faire un petit régime, mais vous voulez planquer ce joli bidon ou lisser cette peau d’orange sous cette robe ultra-moulante, sans lâcher un gros billet au chirurgien ou l’esthéticienne. La solution rapide, coup de pouce et surtout ponctuelle, c’est ?

Et oui, vous avez deviné, la gaine ! Cet objet s’est perfectionné grâce aux derniers matériaux. Elle sait camoufler, contenir en toute discrétion. Le tout maintenant est de découvrir laquelle est faite pour vous selon la zone ciblée. Les sous-vêtements sont la première couche qui bâtit et structure une tenue vestimentaire. Ça vaut le coup de s’y attarder un peu, non ?

Pour faire du vélo ?

 

Le panty est une sorte de cycliste qui tire son nom d’un sous-vêtement ancien. Il est idéal pour gommer et dégommer la peau d’orange qui ressort sous certains habits moulants. Dans ce cas attention aux démarcations qui trahiraient votre secret ! Privilégiez un modèle sans-coutures pour avoir le style haute-couture. C’est THE modèle pour les personnes aux cuisses épaisses et à cellulite.


Quand on a un petit bedon mais qu’on veut être sexy sans avoir l’allure de tata Odette

 

Le body peut être plus ou moins échancré et décolleté. Son tramage est léger et souvent le body sculpte en douceur. Pour un atout séduction, la partie soutien-gorge galbe sans écraser. Plus rare, le body sans partie soutien-gorge, du coup le soucis de trouver le BODY avec la bonne taille de soutif n’existe plus. Et on n’oublie pas la pointe de dentelle pour un effet vavavoum ! Personne à part vous soupçonne que c’est en fait pour cacher ce joli bidou.

La combinaison se décline selon la silhouette :

 

Si votre objectif c’est le lissage des bourrelets de dessous la poitrine jusqu’en haut des cuisses ainsi que les plis du dos, la combi de mamie peut être super sexy avec des jolies pièces de dentelle. Vous êtes la pin up de l’année. Il existe même des maillages de renfort différents pour être efficace où il faut et se dire qu’on n’est pas le bonhomme Michelin dans cette robe. Et la combinaison est souvent remonte-fesses, elle est pas belle la vie ?

Si vous voulez aussi affiner les cuisses en même temps que ces confortables poignées d’amour, vous aurez besoin qu’elle soit combi-panty. Dans ce cas, elle monte sous la poitrine et tient grâce à des bretelles. Elle peut s’enfiler ou se fermer avec un zip ou des agrafes. Dans ce cas, elle est fendue à l’entre-jambes pour aller aux toilettes. Pensez à tester la culotte que vous portez pour savoir si le tissu ne glisse pas, d’autant plus que vous avez perdu quelques centimètres de ça et de là. Ça prend du temps à fermer, ça a l’air d’être un engin de torture, mais vous allez tout déchirer !

la culotte, le grand classique

Elle se décline en midi ou maxi, voire même arrivant sous la poitrine. Elle peut être simple et plus confortable à la journée, ou avec un plastron ventral à agrafes ou zip, des baleines en haut. Le top : une ceinture avec du silicone pour éviter l’effet roulis roulas. Ce serait moche de finir saucissonnée ! Et surtout pas confortable d’être cisaillée en deux.


Kim Kardashian

Sous la robe….

Le fond de robe est l’idéal du modelage léger de la silhouette. Gommer en toute discrétion les imperfections. Cerise sur la gâteau : le fond de robe camoufle le corps quand la petite robe est transparente et maintient en place les tissus qui s’accrochent….

Une fausse bonne idée ?

La ceinture post-partum est une ceinture lombaire à bandes croisées à scratch. Hormis sa fonction de replacer les organes en douceur et maintenir la colonne vertébrale partie en sucette, elle fonctionne surtout pour les ventres mous et flasques. En gros ça marche surtout suite à une perte de poids ou de la rétention d’eau. Plus d’explications ici….

Est-ce une gaine ?

Là, on est bien d’accord, on ne parle pas d’un marcel, mais bien d’un débardeur sculptant. Il emboîte la poitrine pour la plaquer ou bien il se ferme par rangées d’agrafes et s’arrête en haut du sternum pour les modèles les plus modelant. Ce genre de produits peut aisément compléter une culotte ou un panty sans la corvée de tout enlever pour la pause pipi. Et oui, c’est un point à intégrer. C’est connu, nous les filles, on passe plus de temps au petit coin que nos acolytes masculins hum, hum !

Le plus cher

La gaine médicale peut être remboursée dans des cas précis comme en post-chirurgie, en cas de déplacement d’organes ou de hernies…. Il en existe des faites sur mesures et en tailles de prêt-à-porter. L’avantage ultime c’est le maintien et la trame à toute épreuve. Mais ceci a un coût : le temps de l’enfiler en plus du financier.

Ceci étant, c’est un bon investissement quand on n’a pas l’effet yo-yo des régimes et qu’on en porte régulièrement.

Le serre-taille

Plus pratique que le corset, plus facile à enfiler et ajuster, pas besoin de formule magique ou de pacte avec le diable pour le porter. Et oui, c’est facile et confortable : le serre-taille se ferme par une fermeture à glissière ou une série d’agrafes. Elle couvre selon votre souhait l’abdomen ou plus sur les hanches. Elle comporte quelques baleines pour sa rigidité et procure un joli port, dessine la taille. Bref un bon plan sans prise de tête, mais de taille.

Bianca Bombshell

Sport ou pas sport ?

Qu’elle soit de sudation, à microbilles minceur, de sport en silicone, spandex, la gaine (tous styles) de sport masse, agit grâce à la présence de caféine, des matières qui font transpirer. Elle est donc indiquée quand la beauté fatale pratique son sport favori, et je ne parle pas de shopping. Quant à l’utiliser en journée ou une soirée, elle est souvent noire ou avec des couleurs toniques, elle peut avoir des baleines. Mais surtout la belle peut suer avec comme un goret, c’est donc une mauvaise idée.

ET pour les mâles….

Il existe des modèles de serre-tailles, débardeurs et des boxers hauts à trames légères et renforcées à l’abdomen. Certains modèles vont même modeler une trame type tablettes de chocolat. Vous les mangez mais elles sont dessinées. Cool, ça !

Comment et quoi choisir ?

Je dirais privilégier les zones qui vous complexent en premier choix, et si tout vous complexe, passez par la case « je connais ma morphologie » : kamarel vous guide ici.

Après allez-vous porter votre gaine souvent ? Avez-vous besoin d’un maxi-confort ?

Pour une question financière, si vous choisissez un produit d’entrée de gamme avec peu de maintien, vous pouvez prendre une taille en dessous de votre taille habituelle. Ce dessous va se détendre un peu et le maillage est plus faible. Vous serez mieux maintenue. En dehors de ce cas, prenez surtout votre taille habituelle.

Pour rire un peu :

Et le prix dans tout ça ?

Les prix varient d’une dizaine d’euros à une centaine. Et oui, plus le modèle est adapté et médical, plus il est cher.

Tout est question de choix, budget, et de l’usage que vous allez faire de votre gaine.

Quelques marques moins connues ou les bonnes surprises

Je suis une grande fan de lingerie, et je porte à l’occasion du gainant. Avant j’en portais quotidiennement, lorsque j’étais complexée par mon ventre. Je me suis déjà mesurée avec une culotte maxi et un débardeur sous poitrine : en moyenne -11cm !

Tout ceci pour dire que l’on peut trouver des bonnes surprises. Où me direz-vous ?

A Lidl lors d’opérations ponctuelles, après plusieurs années, elles n’ont pas bougé.

J’apprécie aussi la marque sculptresse, qui a des coupes adaptées.

Les marques trouvées sur le marché dans les 6€ l’unité ne sont en fait que des culottes, le maintien se perd très rapidement.

Quand vous choisissez une gaine, faites le test suivant : étirez la trame en oblique, puis horizontal et vertical. Le tissu doit s’étirer en éprouvant une résistance, une désespérante tentative de retour au repos.

En prendre soin ou vlan dans la machine

A fuir : l ‘adoucissant et l’essorage trop fort. L’essorage à forte puissance casse les fibres. Vous pouvez facilement laver à la main, ce type de sous-vêtements sèche rapidement à distance du chauffage.

Pour les bandes en silicone, passez un coton avec de l’alcool à 70° pour retirer les particules. Ainsi pas de glissades.

Prenez bien le temps d’enfiler ces tenues sculptant votre corps ; c’est la garantie d’être au confort et d’avoir une silhouette se rapprochant du fameux 8/sablier.

Derniers conseils : comme évoqué ici, la lingerie amincissante se porte entre 4 à 6 heures par jour et pas tous les jours. Cela reste, surtout pour les modèles efficaces et récents, de la lingerie de contention et compression. Selon cet article, il peut y avoir des impacts sur le système digestif et urinaire. Je pense que cela s’impacte plus avec une lingerie amincissante trop petite qui pince et empêche la circulation lymphatique.

Et vous, utilisez-vous des gaines ? Avez-vous des astuces, des modèles et marques qui vous ont plu ou déplu ? Avez-vous des anecdotes concernant un sous-vêtement gainant ? Dites-nous tout en commentaires.

Nb : Pour télécharger gratuitement le livret pour connaître votre silhouette et quelle lingerie vous ira le mieux « Comment être canon sans coach en image, c’est ici.