EVJF EVJG CVJD, généralités, kamarel

EVJF EVJG (enterrement de vie de jeune fille/garçon) : jeu gratuit à imprimer

Ca vous dit un freebie ? C’est quoi ça encore ?


C’est une ressource mise en ligne gratuitement. Là, je vous propose quelque chose de spécial à imprimer pour les EVJF et EVJG.

Qui se souvient des cocottes en papier ?
« Moiiiiiiiiiiiiiiii », allez-vous répondre en toute logique.

A la récré, on les pliait, enfant on écrivait derrière les coins, coloriait des points de plusieurs couleurs sur les pointes. Et on le décorait. Des petits coeurs, des pois, des animaux, des étoiles. c’était bon enfant.

Puis on jouait : « 1, 2 , 3…. »
« Tu veux vert ou violet…. »

Mais, vous allez dire…. Christel a perdu la boule. Euh enfin la cocotte !

Non, non. Les cocottes de notre enfance ont bien un lien à voir avec le jeu d’enterrement de vie de jeune fille ou de jeune garçon que je vous mets à disposition.

Je vous propose 3 cocottes dédiées aux EVJF et EVJG :


– une pour le.a futur.e convolé.e : des défis.

– une action vérité pour toutes les personnes présentes.

– une qui concerne la vie du couple : qui les connaît le mieux ?

C’est ludique, interactif, une bonne partie de rires, de détente et de souvenirs en perspective.

Elles sont téléchargeables et imprimables séparément. Choisissez un papier type canson, au moins 80g pour qu’elles tiennent et soient jolies.

Pour la version pdf, cliquez ici.

Elles sont déjà décorées, ces cocottes ont des questions tantôt sages, tantôt surprenantes, des fois polissonnes.

Elles sont personnalisables pour le prénom et la date. Prenez votre plus belle plume (sourire).

Oui j’étais moi-même rouillée et mes enfants m’ont aidée pour le pliage.
Parce que l’école primaire n’est pas à des dizaines d’années en arrière pour eux….
Pour suivre les instructions de pliage, suivez le guide.

Découpez le carré selon les limites, sans marges, puis placer le carré côté imprimé face à la table. Vous devez voir le côté vierge face à vous.

Marquez les diagonales puis dépliez.

Prenez les coins et amenez les au centre en pliant. Puis, vous obtenez un carré plus petit. Hop, on retourne. Les coins, et bien, vous les pliez pour les ramener encore au centre. Il n’y a plus qu’à remettre en forme.

Deuxième effet kiss cool, euh…. Kamarel cool :
Et si ces jolis morceaux de nostalgie régressive pouvaient être réutilisables sur les tables des convives au repas du mariage ?

Ou servir de souvenirs ? Pliées, ces cocottes peuvent être insérées dans l’album de cet heureux événement.

Avez-vous d’autres idées de jeux à partager ?

Moi, j’en ai et c’est téléchargeable aussi, gratuitement.

 

Pour mieux vous organiser, j’ai écrit un article pour préparer un EVJF ou EVJG au top niveau organisation.

Racontez en commentaires comment s’est déroulé le jeu avec une de ces cocottes.

 

sexo

Les 10 commandements de la sodomie

Vas te faire enculer ne sera plus une insulte après ces 10 commandements pour débuter la sodomie en toute sérénité.

Pour tout dire, vous n’avez pas envie de souffrir en débutant. Vous avez entendu Hélène vous dire qu’elle a souffert le martyre pendant 4 jours en ayant du mal à s’asseoir après.

Vous avez honte. Par derrière, c’est mal !

Le poids de la religion vous pèse. Et oui, Sodome et Gomhorre sont deux villes connues pour les mœurs légères et les pratiques douteuses.

L’éducation que vous avez reçue vous a persuadé que le sexe anal est un péché. Du coup, c’est tabou pour vous, vous êtes persuadé.e que vous avez votre billet simple pour l’Enfer.

Petit vous avez entendu : « Le caca c’est sale, touche pas ! ».

C’est limite de la scatologie d’emprunter le côté obscur de la Force. Quelque part, vous avez raison. Le sexe anal en fait partie, comme d’autres pratiques. Est-ce que ça en fait une déviance ? NON.

Vous êtes un Homme, un vrai. Vous craignez de passer pour un gay en acceptant de vous faire pénétrer par une femme. Devenir le passif vous rendrait faible. Si vous êtes ouvert d’esprit, pourquoi vous imposer une limite d’un plaisir possible ? Etre gay c’est être attiré par les hommes.

Vous craignez les mauvaises odeurs, les traces un peu partout, la honte. Je ne vais pas vous mentir, ça peut arriver. En même temps, l’anus sert à évacuer les restes de la digestion. C’est donc mieux en effet. Mais ce n’est pas la majorité du temps.

Vous êtes la personne qui va pénétrer votre partenaire. Vous portez cette lourde responsabilité de la « première fois ». Un peu de préparation, de la tendresse et de la bienveillance, et le tour est joué.

Peu importe que votre première sodo soit avec un pénis, en pegging (pratique d’une femme sur un homme avec un gode-ceinture), ou entre femmes, l’essentiel, c’est l’envie partagée par les deux partenaires.

Avec les 10 commandements, vous voici muni de repères, une ligne directrice sur les bonnes pratiques du sexe anal que vous allez trouver j’espère incroyable.

Premier commandement : Du temps tu prendras.

La pénétration anale n’est pas un processus naturel du corps. Vous devez préparer votre partenaire. Selon la personne, en une fois, en une semaine, en un mois, en une année, ou jamais. Et ce n’est pas grave.

 

L’important c’est le plaisir, et de savoir reporter le bon moment, même si il y a eu l’accord pour cette fois-là. Parce que c’est SON corps et ses ressentis.

Dans cette pratique, encore plus que les autres, rater cette première fois, c’est lui faire renoncer à ce plaisir anal, à jamais, c’est quasi sûr.

Deuxième commandement : A l’écoute de son corps tu seras.

L’anus est une corolle à l’extérieur. La caresser avec un doigt de façon circulaire, humide au gel ou à la mouille, voire à la salive est agréable. C’est une nouvelle sensation, une zone érogène peut être jusqu’alors ignorée. Laissez cette partie se connecter à ses sensations et votre plaisir commun.

Puis le rectum est en forme de cul de sac, maintenu fermé par deux sphincters. Ces deux muscles se contractent pour éviter l’incontinence. L’un est automatique, non contrôlé par la conscience, mais dépendant de votre stress. L’autre est contrôlé par votre volonté.

Pour le pénétrant, détendre votre amant.e est donc primordial pour faire comprendre à son corps que c’est aussi un passage pour entrer et pas seulement la sortie des selles.

Jouer à tourner un doigt à l’entrée, y glisser un peu, puis ressortir, lentement, doucement, voire tendrement. Avec un lubrifiant c’est idéal. Puis de plus en plus loin. Quelques fois de façon circulaire sur la première phalange.

Son corps dévoile du plaisir ? Alternez, accompagnez par d’autres caresses sur le vagin, le clitoris, les testicules, le frein, les tétons. Mordillez un lobe d’oreille, soufflez un mot…. N’oubliez pas la plus belle zone érogène : le cerveau….

Une autre jolie pratique consiste à lécher sa.on compagne.on de jeu sur des lieux déjà explorés, et oups on dérive un peu. La langue, humide, douce, parcourt le tour, et pénètre un peu, de quelques millimètres.

Troisième commandement : Lubrifiant tu utiliseras.

Soyons clair : à sec, c’est dans le porno et pour les personnes habituées avec un partenaire connu sans capote.

Même si il y en quelque sorte lubrification, elle se situe plus haut dans le colon.

Plus c’est humide, doux et chaud, plus c’est agréable, surtout les premières fois où il est primordial d’appréhender ces nouvelles sensations.

Le lubrifiant contenu sur un préservatif n’est pas suffisant. Une fois absorbé avec les frottements, le condom risque de craquer.

On répète avec moi : ça glisse, ça glisse, ça glisse !

Si la pénétration aux doigts redevient fastidieuse, remettez une dose de lubrifiant. Evitez de remettre vos doigts en bouche ou dans le vagin de madame une fois la visite ailleurs. Les bactéries contenues sur vos doigts pourraient lui provoquer une infection. Surtout en terrain fragile.

Quatrième commandement : Forcer tu ne feras point.

Là je vais continuer, sur l’aspect psychologique que physiologique. Il/elle a dit non, d’arrêter pour cette fois-là. Et bien, faites-le, à charge pour vous que ce soit mort à jamais cette histoire de pénétration anale. Même si ça vous frustre.

Plus vous mettez la pression, plus vous stressez votre partenaire de jeu. Et ce n’est carrément pas le but. Ce serait dommage de gâcher tout le travail déjà entrepris et le compromettre.

Détente, plaisir, complicité et rires en cas de petits accidents naturels sont le combo gagnant.

cinquième commandement : Dilatation douce tu feras.

Au bout d’un moment, un deuxième, voire un troisième doigt peuvent accompagner le premier. Les doigts sont serrés, s’écartent en profondeur, le porteur les tourne, les incline ; des nouvelles sensations, une découverte du corps plus profonde.

Trouver sa prostate qui se gonfle, en dessous exciter son urètre.

Sentir les ailes de son clitoris vibrer, sentir le col de l’utérus à travers les tissus, ou encore être de l’autre côté du moins connu point F…..

Ou bien un petit sextoy spécialisé, en silicone, avec un « retour », une base afin d’éviter d’être avalé par le rectum.

Personne n’a envie d’aller aux urgences, se faire retirer un corps étranger dans son anus et ainsi dévoiler sa sexualité, non ?

Cette période peut être au cours d’une seule et même rencontre, voire sur plusieurs semaines ou mois !

Obtenir un ou des orgasmes avant une pénétration anale est un beau programme préliminaire au bouquet final de la sodomie par un pénis ou en pegging, ou simplement avec un godemichet.

Dans ce cas, la corolle est quelques fois en demande, ouverte aux sollicitations, et invite à la visite. Elle se dilate, le corps parle.

Sixième commandement : Préparer à chaque séance, tu devras.

Et oui, que ce soit avant la première sodo, ou avant une nouvelle visite du côté obscur, des préliminaires anaux sont essentiels afin de faire comprendre que le mécanisme d’entrée est de nouveau de mise.

Pour toujours plus de plaisir, le pénétré embrasse à nouveau ces sensations, les frissons, la détente des sphincters.

Septième commandement : Le matériel, tu prépareras.

En liste : de quoi être propre, pourquoi pas aussi des lingettes pour des moments où une retouche est nécessaire.

De l’essuie-tout, des préservatifs, du lubrifiant.

Pour un lubrifiant, prévoyez un compatible avec les capotes. Evitez ceux contenant du silicone si vous utilisez des jouets de cette matière. Ce gel détériorerait l’objet du plaisir !!!

Huitième commandement : Dédramatiser en cas d’incidents tu feras.

Oui, ça arrive, ça peut arriver ou ça arrivera. Ce n’est pas grave, c’est le chemin de la sortie de la digestion. Ca fait partie des « risques ».

 

Donc des traces marrons, sur les doigts, le membre, le sextoy, le préso, et oui. Il suffit de nettoyer, ou de changer la capote et basta. Retour au plaisir.

Un autre article rédigé avec beaucoup d’humour, dont une large part à ce sujet où on pense « scato » quand on parle de selles, c’est ici.

 

Une envie d’aller aux WC : aussi ! On stimule la zone, le corps répond en se disant, bah oui on vide. L’autre partenaire fait une pause verre d’eau, remet un peu d’ordre, aère la pièce, regarde ses orteils….

 

Le après : souvent oublié. Oui, il y a des gaz. Forcément de l’air est entré, et bien, il ressortira par l’issue la plus proche. Il n’y a pas de tabou à avoir. L’avantage, c’est sans odeur. Par contre, le bruit, je ne garantis rien.

 

Si les choses se déroulent comme prévu, par contre aucun saignement apparaît, sauf si vous êtes prédisposé aux hémorroides.

Neuvième commandement : Une bonne hygiène, tu auras.

Les deux personnes profitent de jouer sous la douche ? Oui c’est un bon lieu de préliminaires. Attention aux glissades….

 

Les ongles courts tu auras. Vous pouvez mettre aussi un préservatif aux doigts, des gants, dont des spécifiques aux relations sexuelles (certains sont pour le doigtage, d’autres pour fisting).

 

 

Pour ce qui concerne un autre aspect, sur le long terme : c’est une bonne hygiène alimentaire. Vous mangez équilibré et riche en fibres, vous buvez suffisamment d’eau. Vous éviterez la constipation et les incidents seront la plupart du temps absents.

 

Quid des lavements me direz-vous ?

Hormis une pratique sexuelle à part entière, le lavement à la poire ou avec sonde (aussi en enema), doit rester ponctuel. Et oui, il y a aussi une flore dans la tuyauterie à préserver. Il faut la laisser faire son job niveau digestion.

Dixième commandement : La bonne position la première fois, tu pratiqueras.

Eviter la levrette en mode débutant.

 

Deux positions que je conseille :

1. La cuiller.

Le.a sodomisé.e se met sur le côté, jambes fléchies vers elle/lui. Le cul de sac est libéré, la pénétration toute douce, et c’est hyper confort.

 

 

2. Sur le ventre, une jambe fléchie sur le côté.

Tout pareil pour les avantages, la pénétration peut être plus profonde à l’envi. Pour les femmes, les sensations sont proches de la pénétration vaginale, une façon d’appréhender ces nouvelles pénétrations.

 

Une troisième souvent conseillée que je recommande moins, mais certains sites tels que condomz la préconisent : la missionnaire. Elle est mieux appréciée quand c’est un homme qui est pénétré. Pourquoi ? Physiologiquement, c’est plus dans l’axe tout simplement.

 

Pour certains partenaires, cette position est largement pratiquée. Ils ont la possibilité de s’embrasser et ont un contact visuel direct.

Pour finir d’enfoncer le clou… Ou plutôt de concevoir la chose par derrière...

Pour un orgasme au top du top, la voie royale du plaisir, titillez conjointement le clitoris, ou vous branlez ses testicules ou bien son phallus.

Certaines personnes n’auront d’ailleurs du plaisir qu’en combinant avec ces stimuli sexuels. D’autres découvriront l’orgasme tout simplement. L’amant.e peut alors ressentir des frissons, grogner, se cambrer de plaisir brûlant.

Avec des sextoys, les premières fois, privilégiez les petits modèles silicone. Le godemichet de 25cm on laisse ça pour plus tard et pour les experts. Ne pas être trop gourmand on a dit. Soyez plutôt gourmet.

Par mesure d’hygiène, évitez les allers-retours vagin-anus, ou alors veuillez à changer de préso comme cité dans femme actuelle.

Les risques d’infections sont nombreux car la flore vaginale est fragile. Imaginez la demoiselle gênée plusieurs semaines après. Ca casse le rêve, surtout si elle est sujette aux mycoses et autres joyeusetés du genre.

Le port du préservatif est hautement recommandé. Les IST existent toujours et pourrissent toujours la vie des infectés. Les micro-coupures anales facilitent la transmission de ces dernières.

Pour anecdote, j’ai appris un surnom pour cette pratique, dans les années 2000, en riant avec des collègues quand j’étais jeune. Assez poétique, et étrange à la fois car j’étais en plein déjeuner et nous blaguions, nous ne parlions pas de Nos pratiques respectives. La personne a dit avoir découvert récemment la promenade par le petit chemin boueux. Bref, on était quand même mal à l’aise de cette confidence publique en somme….

Avez-vous d’autres petits noms pour le sexe anal ?

EVJF EVJG CVJD, généralités, kamarel

EVJF : tout ce qui est important pour le préparer

Vous n’avez pas envie de vous planter lamentablement pour préparer l’EVJF ou l’EVJG de votre meilleur.e ami.e. Et ça se comprend.

C’est votre première fois…. Et oui, il y a une première fois à tout !

Vous stressez, vous vous sentez perdu, noyé dans tous ces conseils, la pression monte. Vous craignez de ne pas être à la hauteur de votre tâche, et de votre réputation de grand.e fêtard.e….

Qui inviter ? En combien de temps organiser la fête ? Où ? Pour quel budget ? Vous en avez les neurones qui explosent.

Et oui, vous avez deviné, il faut un peu d’organisation et de préparation.

 

En clair, ça ne se prépare pas autant en avance que le mariage lui-même, mais un peu quand même. Et malgré tout, la note peut vite grimper si l’EVJF ou EVJG se déroule sur un week-end avec plusieurs activités.

Ici, un tour d’horizon pour répondre à toutes ces questions, mais aussi :

Comment aborder tous ces points avec tout ce petit monde ?

Comment lever le tabou de l’argent ?

Comment demander de l’aide ?

Ça vaut le coup de s’y attarder un peu, non ?

 

JE T’AIME UN PEU, BEAUCOUP….

 

Qui inviter ?

C’est bien de demander en premier lieu au convolé.e, surtout si le témoin ne connaît pas tous ses cercles d’amis, collègues sympas ou certains.es cousin.es.

Il peut même y avoir la maman fêtarde, surtout si la relation mère/fille est proche. De toute façon, tout ce qui se dit, se fait reste au sein du groupe ! C’est un principe de base. Donc, relax ! Maman en a vu d’autres.

 

Alors, combien d’invités ?

Un minimum de 4 pour un style cosy intime, et envisager jusqu’à 15 voire 20 convives pour une ambiance plus enjaillée. La moyenne de ce genre d’événements oscille entre 6 et 10 convives.

En dessous de 4, on risque de s’ennuyer ferme et on se retrouve plus sur une rencontre entre ami.es habituelle ou presque… Bref, une soirée pyjama, sauf qu’on n’a plus 10 ans….

A compter de 15, le témoin est le.a gentil.le organisateur.trice (G.O.) de compétition !

Un site vraiment sympa avec plusieurs idées d’un week-end marathon, et plein d’idées à piquer ou adapter chez Paris pêle mêle.

En cas de grosse organisation, la.e G.O. peut déléguer à quelqu’un la partie invitations/confirmations des invités. Il missionne une demoiselle d’honneur pour réserver bars ou restos, spas etc.… et enfin une dernière pour passer la résa du lieu d’hébergement si le week-end se passe ailleurs (ainsi que la confirmation).

 

ETRE COMME LE LAPIN BLANC D’ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

 

Le calendrier de préparation idéal :

Selon spycats et babasport, dans l’idéal, vous commencez la préparation trois à six mois avant. Au moins, pour créer la liste des présent.es, avoir une idée des disponibilités de chacun.e, voir les envies de l’interressé.e. Bref l’ampleur de la tâche à mener….

 

Pour bloquer la date de l’EVJF/G :

Doodle est un bon outil (et qui permet à chacun de positionner le budget qu’il est capable d’investir dans cet événement et ça permet d’échelonner pour les budgets serrés avec la.e G.O.).

Vous placez deux ou trois dates au choix, vendredi/samedi/dimanche et soit deux ou trois semaines précédant le mariage. Pour le budget deux ou trois forfaits dont les participant.es remplissent cette partie anonymement.

 

Deux mois avant :

créer un groupe facebook, ou whatsapp, zoom (à la préférence de la majorité). Et oui c’est le moment de fignoler le truc !

On passe dans le concret, si le G.O. délègue des tâches, bloque les réservations, idées de jeux etc.…

Pour les petits budgets ou si vous avez opté pour un EVJF/G en intérieur, vous pouvez télécharger mon livret gratuitement en cliquant ici.

 

Un mois avant :

vous relancez toute la tribu, voir si il n’y a pas de dérobades/oublis, annulations. Et oui, selon ce que vous avez prévu, il faut annuler le nombre de places réservées…

Pensez liste de courses et activités si c’est chez l’un.e d’entre vous….

Si vous offrez un livre souvenir fait maison, vous pouvez personnaliser celui-ci, et si une crafteuse est dans le groupe, autant le faire au top du top.

 

Une semaine avant, nonnnnnnnnnnnnnnnnn, je suis en panique :

Préparez les accessoires, histoires drôles et souvenirs, allez à la pêche aux photos ensemble et d’enfance….

Si vous avez opté pour des jeux, vous pouvez imprimer et découper un jeu d’action/vérité ici….

 

La veille, quoi, déjà ????

C’est le moment de faire le show. Non, c’est après ça…. C’est le moment d’envoyer un message de rappel lieu et heure du rendez-vous, quoi préparer comme accessoires ou vêtements.

Si vous partez le week-end, vous sautez sur le.a futur.e marié.e pour l’aider à faire son sac. Ca la soulagera de ce poids. N’oubliez pas, c’est son moment de décompression, et de détente, de fous-rires !

 

La durée de la fête

Tout dépend de ce qui a été prévu au départ. Tous les cas de figures sont envisageables de l’après-midi/soirée au week-end complet. Prévoyez des temps de battements si vous vous déplacez. No stress on a dit !

Pensez aussi une période « à ranger, laver » dans l’emploi du temps si vous louez.

 

L’après-fête

Si-si, ça peut ! Au moment du départ, vous pouvez donner les souvenirs de l’EVJF ou EVJG, un sac de l’avent rempli de petits cadeaux, de mots sympas, d’un bocal de phrases positives pour la dernière ligne droite.

 

 

Vous pouvez prendre un verre en plus petit comité et remettre le carnet de souvenirs de ce moment si « fabulous » ou le tableau de la photo la plus sympa de l’EVJF/G, ou encore le tableau de bisous….

La pression va remonter comme une cocotte minute prête à exploser, et cet après-fête le.a touchera au plus haut point.

POUR QUEL BUDGET ?

Pour les fauchés en bande, pas grand-chose. Mais est-ce que ça empêche de s’amuser ? Pas du tout. Pour avoir des idées, c’est par ici.

Pour récupérer la cagnotte, vous pouvez faire un paypal entre proches, leetchi, ou lydia. La dernière est super pour l’invité.e qui a tout le temps oublié de participer financièrement, et ce en toute discrétion entre l’organisteur.trice et la.e désargenté.e de service.

 

Donc un EVJF ou EVJG peut aller d’une centaine d’euros à plusieurs milliers selon le concept et le nombre de participants, si c’est compté comme un cadeau de mariage.

 

DANS QUEL ENDROIT ?

Vous trouvez plein d’idées sur le net, dont zankyou qui récapitule bien l’organisation à avoir sur plusieurs articles de blog : idées originales, films à mater, les destinations de rêve pour cette occasion…

 

Pour le couchage, vous adaptez selon ce que vous avez prévu…. Plusieurs plateformes de réservations sont sympas de nos jours si l’activité ne propose pas une formule hébergement, ou si vous avez la bougeotte.

Si la fête est prévue jusqu’à tard en soirée, prévoyez quand même quelques couchages de dépannage pour les gros dormeurs ou les personnes plus tout à fait fraîches pour rentrer au bercail….

 

Derniers conseils

Vous avez prévu le maximum. Ne vous mettez pas en panique sur un désistement de dernière minute !

Avec le bon état d’esprit, la fête est plus folle.

 

De mon côté, j’ai concocté un livret gratuit sur les EVJF/G et les célébrations de vie de jeune divorcée quand on est confiné ou en bande de fauchés surtout quand le calendrier est chamboulé, comme pour 2020. Il est disponible en cliquant sur ce bouton.

Et vous, comment vous êtes-vous organisés ? Dites moi tout en commentaires.

kamarel, lingerie

Entretien des articles reçus durant le COVID-19

Suite à un échange avec une cliente, je me rends compte que les conseils d’entretien ont nécessité d’évoluer durant cette période de coronavirus. Même si il s’agit de dentelle, de simili, de micro-résille, ou toute autre matière textile commandée ici ou ailleurs….

Ce virus nous angoisse, perturbe nos habitudes de vie, et on n’a aucune envie de contaminer en étant porteur sain, ou d’être malade, être re-confiné ! Nous avons chacun nos responsabilités et la possibilité d’agir. Les commandes en ligne d’habits sont aussi à traiter.

Si je commande le superbe pull pure laine que j’ai repéré, ce sera compliqué de le passer à 60°C…. Sinon je le donne à un nourrisson ensuite !!!!

Plusieurs options de décontamination des vêtements au COVID-19 sont possibles.

  • La vapeur avec période de quarantaine.

Utilisée par beaucoup de professionnels en boutique de vêtements, elle a l’avantage d’être adaptable chez vous. Utilisez votre défroisseur, votre fer à repasser, votre nettoyeur vapeur que vous passez à une vingtaine de centimètres du linge pendu. Puis laissez-le à l’air libre 4 jours (sachant qu’en boutiques les habits sont rayonnés après 48 à 72 heures).

  • Jeter les emballages et entreposage de 10 jours avant lavage à 30°C.

La plupart des pièces de lingerie sont à lavage eau froide jusqu’à cette température avec essorage doux. Vous pouvez aussi ajouter un peu de désinfectant textile au lavage. Evitez l’assouplissant. La période de stockage du textile et les surfaces inhertes inactive le virus (et d’autres aussi)…

  • Un produit efficace sans lavage à haute température

Une marque leader (pas bio mais on ne peut pas tout avoir), fournit des conseils ici. Sa gamme est complète et j’utilise pour mon showroom entre deux visites et quand j’ai des entrées d’articles ce produit :

Il a l’avantage de ne pas laver le textile, et j’ai plusieurs heures voire jours entre deux visites du showroom. Par contre, l’odeur est forte. mais je suis une « anti-odeurs synthétisées ».

Il existe sûrement d’autres marques équivalentes à trouver en VPC (exemple stanhome).

  • Quand je vous envoie vos commandes

Les emballages sont désinfectés avec un produit dédié et je manipule avec masque et mains passées au savon, comme le protocole le demande. Les enveloppes sont neuves et le plastique capte moins longtemps que le carton le coronavirus. Mes fournisseurs, qu’ils soient les fabricants ou des grossistes, ont eux aussi suivi un protocole correspondant à la crise sanitaire actuelle. Les articles déjà en stock sont traités sans lavage avant envoi.

  • Derniers conseils

Lavez-vous les mains après la boîte à lettres et passez un produit désinfectant sur l’emballage d’envoi puis l’emballage du sous-vêtement. Cela va de soi mais je préfère le répéter, une pièce de lingerie est personnelle et ne se prête pas.

Si vous avez besoin, envie d’autres conseils, n’hésitez pas à commenter, ou passer par l’onglet contacter kamarel.

lingerie, kamarel

10 styles de gaines qui vous font paraître à votre avantage

Vous n’avez pas envie de faire un petit régime, mais vous voulez planquer ce joli bidon ou lisser cette peau d’orange sous cette robe ultra-moulante, sans lâcher un gros billet au chirurgien ou l’esthéticienne. La solution rapide, coup de pouce et surtout ponctuelle, c’est ?

Et oui, vous avez deviné, la gaine ! Cet objet s’est perfectionné grâce aux derniers matériaux. Elle sait camoufler, contenir en toute discrétion. Le tout maintenant est de découvrir laquelle est faite pour vous selon la zone ciblée. Les sous-vêtements sont la première couche qui bâtit et structure une tenue vestimentaire. Ça vaut le coup de s’y attarder un peu, non ?

Pour faire du vélo ?

 

Le panty est une sorte de cycliste qui tire son nom d’un sous-vêtement ancien. Il est idéal pour gommer et dégommer la peau d’orange qui ressort sous certains habits moulants. Dans ce cas attention aux démarcations qui trahiraient votre secret ! Privilégiez un modèle sans-coutures pour avoir le style haute-couture. C’est THE modèle pour les personnes aux cuisses épaisses et à cellulite.


Quand on a un petit bedon mais qu’on veut être sexy sans avoir l’allure de tata Odette

 

Le body peut être plus ou moins échancré et décolleté. Son tramage est léger et souvent le body sculpte en douceur. Pour un atout séduction, la partie soutien-gorge galbe sans écraser. Plus rare, le body sans partie soutien-gorge, du coup le soucis de trouver le BODY avec la bonne taille de soutif n’existe plus. Et on n’oublie pas la pointe de dentelle pour un effet vavavoum ! Personne à part vous soupçonne que c’est en fait pour cacher ce joli bidou.

La combinaison se décline selon la silhouette :

 

Si votre objectif c’est le lissage des bourrelets de dessous la poitrine jusqu’en haut des cuisses ainsi que les plis du dos, la combi de mamie peut être super sexy avec des jolies pièces de dentelle. Vous êtes la pin up de l’année. Il existe même des maillages de renfort différents pour être efficace où il faut et se dire qu’on n’est pas le bonhomme Michelin dans cette robe. Et la combinaison est souvent remonte-fesses, elle est pas belle la vie ?

Si vous voulez aussi affiner les cuisses en même temps que ces confortables poignées d’amour, vous aurez besoin qu’elle soit combi-panty. Dans ce cas, elle monte sous la poitrine et tient grâce à des bretelles. Elle peut s’enfiler ou se fermer avec un zip ou des agrafes. Dans ce cas, elle est fendue à l’entre-jambes pour aller aux toilettes. Pensez à tester la culotte que vous portez pour savoir si le tissu ne glisse pas, d’autant plus que vous avez perdu quelques centimètres de ça et de là. Ça prend du temps à fermer, ça a l’air d’être un engin de torture, mais vous allez tout déchirer !

la culotte, le grand classique

Elle se décline en midi ou maxi, voire même arrivant sous la poitrine. Elle peut être simple et plus confortable à la journée, ou avec un plastron ventral à agrafes ou zip, des baleines en haut. Le top : une ceinture avec du silicone pour éviter l’effet roulis roulas. Ce serait moche de finir saucissonnée ! Et surtout pas confortable d’être cisaillée en deux.


Kim Kardashian

Sous la robe….

Le fond de robe est l’idéal du modelage léger de la silhouette. Gommer en toute discrétion les imperfections. Cerise sur la gâteau : le fond de robe camoufle le corps quand la petite robe est transparente et maintient en place les tissus qui s’accrochent….

Une fausse bonne idée ?

La ceinture post-partum est une ceinture lombaire à bandes croisées à scratch. Hormis sa fonction de replacer les organes en douceur et maintenir la colonne vertébrale partie en sucette, elle fonctionne surtout pour les ventres mous et flasques. En gros ça marche surtout suite à une perte de poids ou de la rétention d’eau. Plus d’explications ici….

Est-ce une gaine ?

Là, on est bien d’accord, on ne parle pas d’un marcel, mais bien d’un débardeur sculptant. Il emboîte la poitrine pour la plaquer ou bien il se ferme par rangées d’agrafes et s’arrête en haut du sternum pour les modèles les plus modelant. Ce genre de produits peut aisément compléter une culotte ou un panty sans la corvée de tout enlever pour la pause pipi. Et oui, c’est un point à intégrer. C’est connu, nous les filles, on passe plus de temps au petit coin que nos acolytes masculins hum, hum !

Le plus cher

La gaine médicale peut être remboursée dans des cas précis comme en post-chirurgie, en cas de déplacement d’organes ou de hernies…. Il en existe des faites sur mesures et en tailles de prêt-à-porter. L’avantage ultime c’est le maintien et la trame à toute épreuve. Mais ceci a un coût : le temps de l’enfiler en plus du financier.

Ceci étant, c’est un bon investissement quand on n’a pas l’effet yo-yo des régimes et qu’on en porte régulièrement.

Le serre-taille

Plus pratique que le corset, plus facile à enfiler et ajuster, pas besoin de formule magique ou de pacte avec le diable pour le porter. Et oui, c’est facile et confortable : le serre-taille se ferme par une fermeture à glissière ou une série d’agrafes. Elle couvre selon votre souhait l’abdomen ou plus sur les hanches. Elle comporte quelques baleines pour sa rigidité et procure un joli port, dessine la taille. Bref un bon plan sans prise de tête, mais de taille.

Bianca Bombshell

Sport ou pas sport ?

Qu’elle soit de sudation, à microbilles minceur, de sport en silicone, spandex, la gaine (tous styles) de sport masse, agit grâce à la présence de caféine, des matières qui font transpirer. Elle est donc indiquée quand la beauté fatale pratique son sport favori, et je ne parle pas de shopping. Quant à l’utiliser en journée ou une soirée, elle est souvent noire ou avec des couleurs toniques, elle peut avoir des baleines. Mais surtout la belle peut suer avec comme un goret, c’est donc une mauvaise idée.

ET pour les mâles….

Il existe des modèles de serre-tailles, débardeurs et des boxers hauts à trames légères et renforcées à l’abdomen. Certains modèles vont même modeler une trame type tablettes de chocolat. Vous les mangez mais elles sont dessinées. Cool, ça !

Comment et quoi choisir ?

Je dirais privilégier les zones qui vous complexent en premier choix, et si tout vous complexe, passez par la case « je connais ma morphologie » : kamarel vous guide ici.

Après allez-vous porter votre gaine souvent ? Avez-vous besoin d’un maxi-confort ?

Pour une question financière, si vous choisissez un produit d’entrée de gamme avec peu de maintien, vous pouvez prendre une taille en dessous de votre taille habituelle. Ce dessous va se détendre un peu et le maillage est plus faible. Vous serez mieux maintenue. En dehors de ce cas, prenez surtout votre taille habituelle.

Pour rire un peu :

Et le prix dans tout ça ?

Les prix varient d’une dizaine d’euros à une centaine. Et oui, plus le modèle est adapté et médical, plus il est cher.

Tout est question de choix, budget, et de l’usage que vous allez faire de votre gaine.

Quelques marques moins connues ou les bonnes surprises

Je suis une grande fan de lingerie, et je porte à l’occasion du gainant. Avant j’en portais quotidiennement, lorsque j’étais complexée par mon ventre. Je me suis déjà mesurée avec une culotte maxi et un débardeur sous poitrine : en moyenne -11cm !

Tout ceci pour dire que l’on peut trouver des bonnes surprises. Où me direz-vous ?

A Lidl lors d’opérations ponctuelles, après plusieurs années, elles n’ont pas bougé.

J’apprécie aussi la marque sculptresse, qui a des coupes adaptées.

Les marques trouvées sur le marché dans les 6€ l’unité ne sont en fait que des culottes, le maintien se perd très rapidement.

Quand vous choisissez une gaine, faites le test suivant : étirez la trame en oblique, puis horizontal et vertical. Le tissu doit s’étirer en éprouvant une résistance, une désespérante tentative de retour au repos.

En prendre soin ou vlan dans la machine

A fuir : l ‘adoucissant et l’essorage trop fort. L’essorage à forte puissance casse les fibres. Vous pouvez facilement laver à la main, ce type de sous-vêtements sèche rapidement à distance du chauffage.

Pour les bandes en silicone, passez un coton avec de l’alcool à 70° pour retirer les particules. Ainsi pas de glissades.

Prenez bien le temps d’enfiler ces tenues sculptant votre corps ; c’est la garantie d’être au confort et d’avoir une silhouette se rapprochant du fameux 8/sablier.

Derniers conseils : comme évoqué ici, la lingerie amincissante se porte entre 4 à 6 heures par jour et pas tous les jours. Cela reste, surtout pour les modèles efficaces et récents, de la lingerie de contention et compression. Selon cet article, il peut y avoir des impacts sur le système digestif et urinaire. Je pense que cela s’impacte plus avec une lingerie amincissante trop petite qui pince et empêche la circulation lymphatique.

Et vous, utilisez-vous des gaines ? Avez-vous des astuces, des modèles et marques qui vous ont plu ou déplu ? Avez-vous des anecdotes concernant un sous-vêtement gainant ? Dites-nous tout en commentaires.

Nb : Pour télécharger gratuitement le livret pour connaître votre silhouette et quelle lingerie vous ira le mieux « Comment être canon sans coach en image, c’est ici.

kamarel, lingerie

Comment j’ai fait du vide dans mes tiroirs à lingerie et pleuré du peu qui m’allait

La Capsule Lingerie

Comment j’ai fait du vide dans mes tiroirs à lingerie et pleuré du peu qui m'allait

Le concept de la Capsule Lingerie

Force est de constater, trouver un soutien-gorge à sa taille à prix tout petit quand on est fauchée relève du parcours du combattant. J'ai commencé il y a quelques années, et c'est dur puisque acheter pour un budget de 15€ maximum un soutien-gorge A MA TAILLE étaient deux conditions impossibles à trouver en supermarché.....

J'ai donc fait comme 80% des femmes, j'ai porté de la lingerie qui n'est pas à ma taille et à bout de souffle..... Qui plus est, je porte de la lingerie fine et des sous-vêtements grande taille !

soutien-gorge grande taille

Pourquoi le terme capsule  lingerie

Pourquoi le terme capsule ?

C'est un concept lié au vestimentaire qui consiste à avoir le moins de pièces de vêtements possibles à combiner et coordonner afin d'économiser son budget, la planète, moins se prendre la tête, et désencombrer. Il rentre dans le processus de la décroissance et du zéro déchet.

J'ai donc adapté au domaine qui me passionne, la lingerie. Pour cela, il y a deux orientations :

-vous avez les tiroirs et penderie qui débordent,

-votre stock est usé, plus à la bonne taille, vous avez un budget serré. J'étais dans ce cas, et comme je faisais un 52/54 pour un 100N, j'avoue que ça a pris du temps à renouveler le minimum.

La façon d'approcher au minimum nécessaire dépendra donc de ces deux situations. Et, il va falloir vous poser certaines questions….

Cas numéro un : les tiroirs débordent

Les tiroirs débordent

Faîtes une pile des sous-vêtements (culottes et compagnie, soutien-gorges, lingerie sculptante, porte-jarretelles et bas si vous en portez en journée), :

-qui ne vous vont pas,

- une autre pour les sentimentaux (vous savez ces dessous peuvent être hyper usés mais on ne se résigne pas à le jeter),

- une pile spéciale c'est moche mais parfait pour être au confort ou qui ne craint rien,

- une pile de ce que vous mettez souvent…..

 

On est bien d'accord, que dans la pile de ce qui ne va pas il peut y avoir des pièces de lingerie que vous mettez souvent.

Déjà la pile de ce qui ne va pas : ça ne va pas, c'est tout, faîtes-vous une raison. On peut donner le neuf qui ne va pas.

"Les sentimentaux" : à réfléchir pourquoi on aime ce soutien-gorge, pourquoi cette culotte, le haut est usé mais pas le bas etc.…. on vous l'a offert ? C'est un souvenir d'un moment particulier ? Oui, c'est dur dans ce cas-là de s'en séparer.

 

Déjà, si tous les six mois, vous vous débarrassez des usés puis ce qui ne va pas/plus, on gagne.

A savoir : un soutien-gorge est souvent vendu avec deux culottes, tangas, ou strings. Pourquoi ? Un soutien-gorge ne se lave pas à chaque fois que vous le portez, sauf si journée chaude, métier physique, sport...

 

Maintenant, ce qu'il faut savoir, c'est si vous devez porter des tenues spéciales : sport, soirées, tenues près du corps nécessitant du sculptant, des décolletés. Puis aussi quelles couleurs de vêtements portez-vous ? En effet, il ne sert à rien d'avoir dans ses tiroirs un soutien-gorge plunge (plongeant) si vous ne portez pas de décolleté.

Selon les réponses, la garde-robe sera plus ou moins fournie.

Qui dit sport dit au minimum un soutien-gorge dédié à ça. Qui dit tenues de soirée avec décolleté peut dire un soutien-gorge plunge ou à bretelles amovibles. Qui dit "je porte des tenues blanches", incite à avoir de la lingerie de couleur proche de votre carnation.

Pour la lingerie fine, faites de même : trier ce qui ne me va pas, ce qui est sentimental, ce que je n'ai pas porté depuis un an ou plus, et une pile du reste. Réfléchissez en quoi telle tenue est sentimentale, et si vous souhaitez vous en débarrasser, idem pour la pile du reste, comptez-vous remettre cette lingerie, pour vous ou séduire….

Une fois fait, vous avez le choix de refaire le plein, ou d'attendre et de voir une organisation se faire, libre à vous d'appliquer ces conseils pour le reste de votre garde-robe… J'indiquerais en bas de cet article des blogs que j'apprécie et qui m'ont aidée à franchir certains pas.

Cas numéro deux : c'est la dèche dans mon tiroir à lingerie

C'est la dèche dans mon tiroir lingerie.... et à la banque !

Le principe va résider en un constat qui peut faire peur : il faut se ré-équiper a minima.

Donc une pile à faire des pièces du quotidien :

-une de ce qui ne va pas,

- une pour ce qui est usé,

-une riquiqui de ce qui va.

Comptez ce qui va. Si vous avez moins de 4 soutien-gorges, 7 culottes, il vous faut vous ré-équiper.

Le principe est simple, un soutien-gorge peut se porter deux fois sans être lavé, seule précaution est un jour de repos pour laisser la basque élastique (la bande qui fait tout le tour et qui répartit le poids) pour retrouver sa forme et se reposer. Je posterais plus tard un article sur le lexique autour des soutien-gorges.

Si vous portez du blanc, il serait judicieux d'avoir un soutien-gorge chair ou dans le ton de votre carnation, un soutien-gorge emboîtant, un soutien-gorge noir est aussi un basique à avoir.

Pour les culottes et compagnie, un mix peut être envisagé, mais avec au moins deux culottes pour le confort, si possible coton, un dessous de couleur chair si vous portez du blanc, un noir.

La bonne stratégie si vous avez ce minimum, c'est d'acheter à nouveau tous les 3/4 mois pour un bas et pour un soutien-gorge tous les 6 mois, sachant qu'un soutien-gorge de gamme moyenne a cette longévité.

 

Pour la lingerie fine, faites la même démarche : ce qui ne va pas, ce qui est sentimental, ce que vous n'avez pas mis depuis longtemps, et une pile du reste. Si le minimum pour la lingerie de jour est atteint, vous pouvez envisager d'acheter de la lingerie coquine. Une nuisette, du rouge si vous n'en portez pas au quotidien, ou votre couleur préférée si vous ne pouvez acheter une large gamme.

Pour ce qui est du porte-jarretelles, si vous devez n'en avoir qu'un, prenez un correct qui ne soit pas d'entrée de gamme, mais à à larges bandes de jarretelles dont les élastiques ont un bon retour et dont les glissoirs ou les attaches sont de qualité. Pour les bas, une paire en mousse ou en nylon à votre taille arrivant mi-cuisses est un bon départ.

Pour ces Messieurs

Pour ces Messieurs

Vous êtes plutôt caleçon jersey, tramé, boxer ou slip…

Vous aussi vous avez droit à des dessous pour les grands soirs (matières et autres formes)....

Pour le linge quotidien, faîtes une pile de ce qui ne va pas,

- n'est pas confortable, ne nous la faites pas, on a des seins, on sait ce que c'est d'être à l'étroit et pas à l'aise,

- une autre pile sera pour l'usé, les élastiques fatigués, les troués….

- une pile de ce qui va.

 

Faîtes le compte de ce qui vous va, il doit y en avoir un minimum de 7 pièces.

Sinon aux achats, vous ne savez pas votre taille ?

Mesurez votre bassin. Sinon sachez votre poids et taille. Prenez en référence votre taille !

Ce que je préfère importe peu, mais quelques pièces classiques type caleçons tramés coton pour les pantalons à pinces, et des boxers noirs effet seconde peau pour le sport est à considérer ou des boxers longs arrivant mi-cuisses ou au dessus des genoux.

Pour les dessous plus exotiques, gardez ce qui vous plait et vous va…. Rien ne sert de garder ce qu'on n'a pas mis depuis des lustres, ça permet de faire du vide.

Pour conclure

Il y a bien des fois des surprises à se "croire riche" en sous-vêtements et de constater qu'il faut investir....

Pas de panique, j'ai mis deux ans à ravoir le minimum et de la lingerie fine, à ma taille, pas chère.

Pour savoir comment en prendre soin, c'est simple si vous avez les bons gestes de lavage, stockage, plein d'astuces dans mon article L'entretien de la lingerie.

Libre à vous de faire par étapes, pour les chaussettes, t-shirts, manteaux etc.… Voici les blogs qui m'inspirent dans ce domaine :

banana pancakes

et ma transformation intérieure