Entretien des articles reçus durant le COVID-19

Suite à un échange avec une cliente, je me rends compte que les conseils d’entretien ont nécessité d’évoluer durant cette période de coronavirus. Même si il s’agit de dentelle, de simili, de micro-résille, ou toute autre matière textile commandée ici ou ailleurs….

Ce virus nous angoisse, perturbe nos habitudes de vie, et on n’a aucune envie de contaminer en étant porteur sain, ou d’être malade, être re-confiné ! Nous avons chacun nos responsabilités et la possibilité d’agir. Les commandes en ligne d’habits sont aussi à traiter.

Si je commande le superbe pull pure laine que j’ai repéré, ce sera compliqué de le passer à 60°C…. Sinon je le donne à un nourrisson ensuite !!!!

Plusieurs options de décontamination des vêtements au COVID-19 sont possibles.

  • La vapeur avec période de quarantaine.

Utilisée par beaucoup de professionnels en boutique de vêtements, elle a l’avantage d’être adaptable chez vous. Utilisez votre défroisseur, votre fer à repasser, votre nettoyeur vapeur que vous passez à une vingtaine de centimètres du linge pendu. Puis laissez-le à l’air libre 4 jours (sachant qu’en boutiques les habits sont rayonnés après 48 à 72 heures).

  • Jeter les emballages et entreposage de 10 jours avant lavage à 30°C.

La plupart des pièces de lingerie sont à lavage eau froide jusqu’à cette température avec essorage doux. Vous pouvez aussi ajouter un peu de désinfectant textile au lavage. Evitez l’assouplissant. La période de stockage du textile et les surfaces inhertes inactive le virus (et d’autres aussi)…

  • Un produit efficace sans lavage à haute température

Une marque leader (pas bio mais on ne peut pas tout avoir), fournit des conseils ici. Sa gamme est complète et j’utilise pour mon showroom entre deux visites et quand j’ai des entrées d’articles ce produit :

Il a l’avantage de ne pas laver le textile, et j’ai plusieurs heures voire jours entre deux visites du showroom. Par contre, l’odeur est forte. mais je suis une « anti-odeurs synthétisées ».

Il existe sûrement d’autres marques équivalentes à trouver en VPC (exemple stanhome).

  • Quand je vous envoie vos commandes

Les emballages sont désinfectés avec un produit dédié et je manipule avec masque et mains passées au savon, comme le protocole le demande. Les enveloppes sont neuves et le plastique capte moins longtemps que le carton le coronavirus. Mes fournisseurs, qu’ils soient les fabricants ou des grossistes, ont eux aussi suivi un protocole correspondant à la crise sanitaire actuelle. Les articles déjà en stock sont traités sans lavage avant envoi.

  • Derniers conseils

Lavez-vous les mains après la boîte à lettres et passez un produit désinfectant sur l’emballage d’envoi puis l’emballage du sous-vêtement. Cela va de soi mais je préfère le répéter, une pièce de lingerie est personnelle et ne se prête pas.

Si vous avez besoin, envie d’autres conseils, n’hésitez pas à commenter, ou passer par l’onglet contacter kamarel.

10 styles de gaines qui vous font paraître à votre avantage

Vous n’avez pas envie de faire un petit régime, mais vous voulez planquer ce joli bidon ou lisser cette peau d’orange sous cette robe ultra-moulante, sans lâcher un gros billet au chirurgien ou l’esthéticienne. La solution rapide, coup de pouce et surtout ponctuelle, c’est ?

Et oui, vous avez deviné, la gaine ! Cet objet s’est perfectionné grâce aux derniers matériaux. Elle sait camoufler, contenir en toute discrétion. Le tout maintenant est de découvrir laquelle est faite pour vous selon la zone ciblée. Les sous-vêtements sont la première couche qui bâtit et structure une tenue vestimentaire. Ça vaut le coup de s’y attarder un peu, non ?

Pour faire du vélo ?

 

Le panty est une sorte de cycliste qui tire son nom d’un sous-vêtement ancien. Il est idéal pour gommer et dégommer la peau d’orange qui ressort sous certains habits moulants. Dans ce cas attention aux démarcations qui trahiraient votre secret ! Privilégiez un modèle sans-coutures pour avoir le style haute-couture. C’est THE modèle pour les personnes aux cuisses épaisses et à cellulite.


Quand on a un petit bedon mais qu’on veut être sexy sans avoir l’allure de tata Odette

 

Le body peut être plus ou moins échancré et décolleté. Son tramage est léger et souvent le body sculpte en douceur. Pour un atout séduction, la partie soutien-gorge galbe sans écraser. Plus rare, le body sans partie soutien-gorge, du coup le soucis de trouver le BODY avec la bonne taille de soutif n’existe plus. Et on n’oublie pas la pointe de dentelle pour un effet vavavoum ! Personne à part vous soupçonne que c’est en fait pour cacher ce joli bidou.

La combinaison se décline selon la silhouette :

 

Si votre objectif c’est le lissage des bourrelets de dessous la poitrine jusqu’en haut des cuisses ainsi que les plis du dos, la combi de mamie peut être super sexy avec des jolies pièces de dentelle. Vous êtes la pin up de l’année. Il existe même des maillages de renfort différents pour être efficace où il faut et se dire qu’on n’est pas le bonhomme Michelin dans cette robe. Et la combinaison est souvent remonte-fesses, elle est pas belle la vie ?

Si vous voulez aussi affiner les cuisses en même temps que ces confortables poignées d’amour, vous aurez besoin qu’elle soit combi-panty. Dans ce cas, elle monte sous la poitrine et tient grâce à des bretelles. Elle peut s’enfiler ou se fermer avec un zip ou des agrafes. Dans ce cas, elle est fendue à l’entre-jambes pour aller aux toilettes. Pensez à tester la culotte que vous portez pour savoir si le tissu ne glisse pas, d’autant plus que vous avez perdu quelques centimètres de ça et de là. Ça prend du temps à fermer, ça a l’air d’être un engin de torture, mais vous allez tout déchirer !

la culotte, le grand classique

Elle se décline en midi ou maxi, voire même arrivant sous la poitrine. Elle peut être simple et plus confortable à la journée, ou avec un plastron ventral à agrafes ou zip, des baleines en haut. Le top : une ceinture avec du silicone pour éviter l’effet roulis roulas. Ce serait moche de finir saucissonnée ! Et surtout pas confortable d’être cisaillée en deux.


Kim Kardashian

Sous la robe….

Le fond de robe est l’idéal du modelage léger de la silhouette. Gommer en toute discrétion les imperfections. Cerise sur la gâteau : le fond de robe camoufle le corps quand la petite robe est transparente et maintient en place les tissus qui s’accrochent….

Une fausse bonne idée ?

La ceinture post-partum est une ceinture lombaire à bandes croisées à scratch. Hormis sa fonction de replacer les organes en douceur et maintenir la colonne vertébrale partie en sucette, elle fonctionne surtout pour les ventres mous et flasques. En gros ça marche surtout suite à une perte de poids ou de la rétention d’eau. Plus d’explications ici….

Est-ce une gaine ?

Là, on est bien d’accord, on ne parle pas d’un marcel, mais bien d’un débardeur sculptant. Il emboîte la poitrine pour la plaquer ou bien il se ferme par rangées d’agrafes et s’arrête en haut du sternum pour les modèles les plus modelant. Ce genre de produits peut aisément compléter une culotte ou un panty sans la corvée de tout enlever pour la pause pipi. Et oui, c’est un point à intégrer. C’est connu, nous les filles, on passe plus de temps au petit coin que nos acolytes masculins hum, hum !

Le plus cher

La gaine médicale peut être remboursée dans des cas précis comme en post-chirurgie, en cas de déplacement d’organes ou de hernies…. Il en existe des faites sur mesures et en tailles de prêt-à-porter. L’avantage ultime c’est le maintien et la trame à toute épreuve. Mais ceci a un coût : le temps de l’enfiler en plus du financier.

Ceci étant, c’est un bon investissement quand on n’a pas l’effet yo-yo des régimes et qu’on en porte régulièrement.

Le serre-taille

Plus pratique que le corset, plus facile à enfiler et ajuster, pas besoin de formule magique ou de pacte avec le diable pour le porter. Et oui, c’est facile et confortable : le serre-taille se ferme par une fermeture à glissière ou une série d’agrafes. Elle couvre selon votre souhait l’abdomen ou plus sur les hanches. Elle comporte quelques baleines pour sa rigidité et procure un joli port, dessine la taille. Bref un bon plan sans prise de tête, mais de taille.

Bianca Bombshell

Sport ou pas sport ?

Qu’elle soit de sudation, à microbilles minceur, de sport en silicone, spandex, la gaine (tous styles) de sport masse, agit grâce à la présence de caféine, des matières qui font transpirer. Elle est donc indiquée quand la beauté fatale pratique son sport favori, et je ne parle pas de shopping. Quant à l’utiliser en journée ou une soirée, elle est souvent noire ou avec des couleurs toniques, elle peut avoir des baleines. Mais surtout la belle peut suer avec comme un goret, c’est donc une mauvaise idée.

ET pour les mâles….

Il existe des modèles de serre-tailles, débardeurs et des boxers hauts à trames légères et renforcées à l’abdomen. Certains modèles vont même modeler une trame type tablettes de chocolat. Vous les mangez mais elles sont dessinées. Cool, ça !

Comment et quoi choisir ?

Je dirais privilégier les zones qui vous complexent en premier choix, et si tout vous complexe, passez par la case « je connais ma morphologie » : kamarel vous guide ici.

Après allez-vous porter votre gaine souvent ? Avez-vous besoin d’un maxi-confort ?

Pour une question financière, si vous choisissez un produit d’entrée de gamme avec peu de maintien, vous pouvez prendre une taille en dessous de votre taille habituelle. Ce dessous va se détendre un peu et le maillage est plus faible. Vous serez mieux maintenue. En dehors de ce cas, prenez surtout votre taille habituelle.

Pour rire un peu :

Et le prix dans tout ça ?

Les prix varient d’une dizaine d’euros à une centaine. Et oui, plus le modèle est adapté et médical, plus il est cher.

Tout est question de choix, budget, et de l’usage que vous allez faire de votre gaine.

Quelques marques moins connues ou les bonnes surprises

Je suis une grande fan de lingerie, et je porte à l’occasion du gainant. Avant j’en portais quotidiennement, lorsque j’étais complexée par mon ventre. Je me suis déjà mesurée avec une culotte maxi et un débardeur sous poitrine : en moyenne -11cm !

Tout ceci pour dire que l’on peut trouver des bonnes surprises. Où me direz-vous ?

A Lidl lors d’opérations ponctuelles, après plusieurs années, elles n’ont pas bougé.

J’apprécie aussi la marque sculptresse, qui a des coupes adaptées.

Les marques trouvées sur le marché dans les 6€ l’unité ne sont en fait que des culottes, le maintien se perd très rapidement.

Quand vous choisissez une gaine, faites le test suivant : étirez la trame en oblique, puis horizontal et vertical. Le tissu doit s’étirer en éprouvant une résistance, une désespérante tentative de retour au repos.

En prendre soin ou vlan dans la machine

A fuir : l ‘adoucissant et l’essorage trop fort. L’essorage à forte puissance casse les fibres. Vous pouvez facilement laver à la main, ce type de sous-vêtements sèche rapidement à distance du chauffage.

Pour les bandes en silicone, passez un coton avec de l’alcool à 70° pour retirer les particules. Ainsi pas de glissades.

Prenez bien le temps d’enfiler ces tenues sculptant votre corps ; c’est la garantie d’être au confort et d’avoir une silhouette se rapprochant du fameux 8/sablier.

Derniers conseils : comme évoqué ici, la lingerie amincissante se porte entre 4 à 6 heures par jour et pas tous les jours. Cela reste, surtout pour les modèles efficaces et récents, de la lingerie de contention et compression. Selon cet article, il peut y avoir des impacts sur le système digestif et urinaire. Je pense que cela s’impacte plus avec une lingerie amincissante trop petite qui pince et empêche la circulation lymphatique.

Et vous, utilisez-vous des gaines ? Avez-vous des astuces, des modèles et marques qui vous ont plu ou déplu ? Avez-vous des anecdotes concernant un sous-vêtement gainant ? Dites-nous tout en commentaires.

Nb : Pour télécharger gratuitement le livret pour connaître votre silhouette et quelle lingerie vous ira le mieux « Comment être canon sans coach en image, c’est ici.

Comment j’ai fait du vide dans mes tiroirs à lingerie et pleuré du peu qui m’allait

La Capsule Lingerie

Comment j’ai fait du vide dans mes tiroirs à lingerie et pleuré du peu qui m'allait

Le concept de la Capsule Lingerie

Force est de constater, trouver un soutien-gorge à sa taille à prix tout petit quand on est fauchée relève du parcours du combattant. J'ai commencé il y a quelques années, et c'est dur puisque acheter pour un budget de 15€ maximum un soutien-gorge A MA TAILLE étaient deux conditions impossibles à trouver en supermarché.....

J'ai donc fait comme 80% des femmes, j'ai porté de la lingerie qui n'est pas à ma taille et à bout de souffle..... Qui plus est, je porte de la lingerie fine et des sous-vêtements grande taille !

soutien-gorge grande taille

Pourquoi le terme capsule  lingerie

Pourquoi le terme capsule ?

C'est un concept lié au vestimentaire qui consiste à avoir le moins de pièces de vêtements possibles à combiner et coordonner afin d'économiser son budget, la planète, moins se prendre la tête, et désencombrer. Il rentre dans le processus de la décroissance et du zéro déchet.

J'ai donc adapté au domaine qui me passionne, la lingerie. Pour cela, il y a deux orientations :

-vous avez les tiroirs et penderie qui débordent,

-votre stock est usé, plus à la bonne taille, vous avez un budget serré. J'étais dans ce cas, et comme je faisais un 52/54 pour un 100N, j'avoue que ça a pris du temps à renouveler le minimum.

La façon d'approcher au minimum nécessaire dépendra donc de ces deux situations. Et, il va falloir vous poser certaines questions….

Cas numéro un : les tiroirs débordent

Les tiroirs débordent

Faîtes une pile des sous-vêtements (culottes et compagnie, soutien-gorges, lingerie sculptante, porte-jarretelles et bas si vous en portez en journée), :

-qui ne vous vont pas,

- une autre pour les sentimentaux (vous savez ces dessous peuvent être hyper usés mais on ne se résigne pas à le jeter),

- une pile spéciale c'est moche mais parfait pour être au confort ou qui ne craint rien,

- une pile de ce que vous mettez souvent…..

 

On est bien d'accord, que dans la pile de ce qui ne va pas il peut y avoir des pièces de lingerie que vous mettez souvent.

Déjà la pile de ce qui ne va pas : ça ne va pas, c'est tout, faîtes-vous une raison. On peut donner le neuf qui ne va pas.

"Les sentimentaux" : à réfléchir pourquoi on aime ce soutien-gorge, pourquoi cette culotte, le haut est usé mais pas le bas etc.…. on vous l'a offert ? C'est un souvenir d'un moment particulier ? Oui, c'est dur dans ce cas-là de s'en séparer.

 

Déjà, si tous les six mois, vous vous débarrassez des usés puis ce qui ne va pas/plus, on gagne.

A savoir : un soutien-gorge est souvent vendu avec deux culottes, tangas, ou strings. Pourquoi ? Un soutien-gorge ne se lave pas à chaque fois que vous le portez, sauf si journée chaude, métier physique, sport...

 

Maintenant, ce qu'il faut savoir, c'est si vous devez porter des tenues spéciales : sport, soirées, tenues près du corps nécessitant du sculptant, des décolletés. Puis aussi quelles couleurs de vêtements portez-vous ? En effet, il ne sert à rien d'avoir dans ses tiroirs un soutien-gorge plunge (plongeant) si vous ne portez pas de décolleté.

Selon les réponses, la garde-robe sera plus ou moins fournie.

Qui dit sport dit au minimum un soutien-gorge dédié à ça. Qui dit tenues de soirée avec décolleté peut dire un soutien-gorge plunge ou à bretelles amovibles. Qui dit "je porte des tenues blanches", incite à avoir de la lingerie de couleur proche de votre carnation.

Pour la lingerie fine, faites de même : trier ce qui ne me va pas, ce qui est sentimental, ce que je n'ai pas porté depuis un an ou plus, et une pile du reste. Réfléchissez en quoi telle tenue est sentimentale, et si vous souhaitez vous en débarrasser, idem pour la pile du reste, comptez-vous remettre cette lingerie, pour vous ou séduire….

Une fois fait, vous avez le choix de refaire le plein, ou d'attendre et de voir une organisation se faire, libre à vous d'appliquer ces conseils pour le reste de votre garde-robe… J'indiquerais en bas de cet article des blogs que j'apprécie et qui m'ont aidée à franchir certains pas.

Cas numéro deux : c'est la dèche dans mon tiroir à lingerie

C'est la dèche dans mon tiroir lingerie.... et à la banque !

Le principe va résider en un constat qui peut faire peur : il faut se ré-équiper a minima.

Donc une pile à faire des pièces du quotidien :

-une de ce qui ne va pas,

- une pour ce qui est usé,

-une riquiqui de ce qui va.

Comptez ce qui va. Si vous avez moins de 4 soutien-gorges, 7 culottes, il vous faut vous ré-équiper.

Le principe est simple, un soutien-gorge peut se porter deux fois sans être lavé, seule précaution est un jour de repos pour laisser la basque élastique (la bande qui fait tout le tour et qui répartit le poids) pour retrouver sa forme et se reposer. Je posterais plus tard un article sur le lexique autour des soutien-gorges.

Si vous portez du blanc, il serait judicieux d'avoir un soutien-gorge chair ou dans le ton de votre carnation, un soutien-gorge emboîtant, un soutien-gorge noir est aussi un basique à avoir.

Pour les culottes et compagnie, un mix peut être envisagé, mais avec au moins deux culottes pour le confort, si possible coton, un dessous de couleur chair si vous portez du blanc, un noir.

La bonne stratégie si vous avez ce minimum, c'est d'acheter à nouveau tous les 3/4 mois pour un bas et pour un soutien-gorge tous les 6 mois, sachant qu'un soutien-gorge de gamme moyenne a cette longévité.

 

Pour la lingerie fine, faites la même démarche : ce qui ne va pas, ce qui est sentimental, ce que vous n'avez pas mis depuis longtemps, et une pile du reste. Si le minimum pour la lingerie de jour est atteint, vous pouvez envisager d'acheter de la lingerie coquine. Une nuisette, du rouge si vous n'en portez pas au quotidien, ou votre couleur préférée si vous ne pouvez acheter une large gamme.

Pour ce qui est du porte-jarretelles, si vous devez n'en avoir qu'un, prenez un correct qui ne soit pas d'entrée de gamme, mais à à larges bandes de jarretelles dont les élastiques ont un bon retour et dont les glissoirs ou les attaches sont de qualité. Pour les bas, une paire en mousse ou en nylon à votre taille arrivant mi-cuisses est un bon départ.

Pour ces Messieurs

Pour ces Messieurs

Vous êtes plutôt caleçon jersey, tramé, boxer ou slip…

Vous aussi vous avez droit à des dessous pour les grands soirs (matières et autres formes)....

Pour le linge quotidien, faîtes une pile de ce qui ne va pas,

- n'est pas confortable, ne nous la faites pas, on a des seins, on sait ce que c'est d'être à l'étroit et pas à l'aise,

- une autre pile sera pour l'usé, les élastiques fatigués, les troués….

- une pile de ce qui va.

 

Faîtes le compte de ce qui vous va, il doit y en avoir un minimum de 7 pièces.

Sinon aux achats, vous ne savez pas votre taille ?

Mesurez votre bassin. Sinon sachez votre poids et taille. Prenez en référence votre taille !

Ce que je préfère importe peu, mais quelques pièces classiques type caleçons tramés coton pour les pantalons à pinces, et des boxers noirs effet seconde peau pour le sport est à considérer ou des boxers longs arrivant mi-cuisses ou au dessus des genoux.

Pour les dessous plus exotiques, gardez ce qui vous plait et vous va…. Rien ne sert de garder ce qu'on n'a pas mis depuis des lustres, ça permet de faire du vide.

Pour conclure

Il y a bien des fois des surprises à se "croire riche" en sous-vêtements et de constater qu'il faut investir....

Pas de panique, j'ai mis deux ans à ravoir le minimum et de la lingerie fine, à ma taille, pas chère.

Pour savoir comment en prendre soin, c'est simple si vous avez les bons gestes de lavage, stockage, plein d'astuces dans mon article L'entretien de la lingerie.

Libre à vous de faire par étapes, pour les chaussettes, t-shirts, manteaux etc.… Voici les blogs qui m'inspirent dans ce domaine :

banana pancakes

et ma transformation intérieure