kamarel, sexo

Conseils “première rencontre”

Conseils de base premières rencontres

    Cela fait deux mois que vous échangez des mots doux, tendres, des rires, des photos plus ou moins hot. Mais voilà, ça va être le moment de vous faire un face à face. Le resto ? En ce moment c’est la galère du célibataire néophyte ou endurci.

Les confinements vous ont démontré deux choses :

– votre vie a peu changé avec le soir chez vous avec votre tv, votre bouquin, le plaid et le chat.

– que sans les soirées entre potes, le lit est froid, glacial à la place à côté de vous. Vous vous êtes résolu à vous re-caser.

Il fourmille des tonnes de conseils pour la première rencontre réelle, mais pas les suivantes. Et niveau sécurité, j’en ai très peu lu à ce niveau. Et pourtant, c’est important.

Sur la toile on parle de première rencontre réussie

Les articles les plus populaires et rédigés sur la toile sont orientés sur la façon pour un homme ou une femme doit réussir sa première rencontre. Comme si on passait l’épreuve de conduite.

 

Comme si on passait du catalogue produit à la période d’essai de son matelas, garantie 3 mois ou retour et remboursement.

 

Oui, je veux bien croire que faire bonne, voire la meilleure impression possible est devenue un sacré défi dans ce monde où on communique plus en digital qu’en IRL (In Real Life).

 

On se rencontre au hasard sur un réseau social, ou sur plateforme dédiée type meetic ou choisir un mec. Le tri se fait en général avec un tout petit peu de patience entre les personnes qui veulent conclure un plan Q en fait. Ceux et celles qui souhaitent se rencontrer et plus si affinités prennent le temps de chater sur le réseau social d’origine, puis textos, voire sextos.

L’autre sait tous les petits secrets, vos goûts, vos dégoûts à force d’apprendre à vous connaître. A ce niveau, c’est merveilleux de retrouver un des vieux avantages des périodes des fiançailles où les échanges épistolaires permettaient de se connaître avant d’être dans un « chez nous » post épousailles.

 

Les photos choisies sont les plus avantageuses ; on se met la pression avant le premier rencard. Vais-je lui plaire ? Vais-je commettre un impair qui va le ou la faire fuir ? On choisit limite de nouvelles tenues avant le rencard. Bon 2020 et 2021 le plan resto est à l’eau et du coup on se risque à autre chose de moins sécure.

 

mais rencontrer en étant en sécurité

Personnellement, je voulais plutôt axer ce sujet sur comment faire ses premières rencontres en toute sécurité. Parce que, sans être parano, on peut finir dans un petit encart de fait divers dans la presse. Je ne sais pas si vous vous en souvenez, il y a quelques années avec la sortie du film 50 nuances de Grey. Mais un charmant chasseur pas bien dans sa caboche dans le Sud séduisait en ligne façon Christian et devait savoir y faire…. Cet homme finissait par enfermer sa proie quelques heures quand même.

Il y a donc des trucs simples à faire avant la ou les premières rencontres physiques.

La première fois en lieu public : à défaut d’un bar ou d’un resto, l’option promenade en ville, en bord de plage, d’un quartier historique est une bonne option. Histoire de voir et confirmer que non je n’ai pas trop de kilos en trop pour ce partenaire potentiel. Que oui ses yeux pétillent, que oui moi j’ai toujours des papillons dans le ventre. Et qu’on a toujours un truc à se dire sans qu’un ange passe. Etape 1 : je suis rassuré.e. OUF.

Une ou des plusieurs fois ainsi, oui aller chez l’autre ou recevoir chez soi. Et bien, donner le numéro et les coordonnées de l’hôte(sse) à un ami fiable à qui on confirme qu’on est bien rentré au bercail, c’est faire preuve de prudence. Etape 2. Et ce n’est pas TROP prudent en fait.

Et puis ça permet à la copine d’avoir tous les petits détails croustillants. Vous savez : ses yeux sont encore plus beaux, et ses fossettes quand elle fait cette mimique.

Prévoir des préservatifs qu’on soit un homme ou une femme est toujours une bonne idée. Cela évite la frustration ou les regrets de dépistages, multithérapies et pilule du lendemain. Et le fait de se dire « mais je ne sais pas contrôler mes pulsions ou quoi ? »

A vous de choisir si oui vous passez à l’acte, et aux choses plus sérieuses de relation suivie. Et si ça ne se fait finalement pas, ce n’est pas la faute de l’un, de l’autre ou de la lune ascendante. C’est juste que vos attentes et affinités ne s’accordaient pas.

Par contre, par mon expérience dans ce métier et à accompagner des clientes solo, il existe un profil que je qualifierai le mec sympa mais qui ne veut pas passer des vacances à tenter de choper. Vous l’aurez compris, une période lune de miel hyper sympa existe pour la souvent quadra pas encore habituée à ses soirées tv-canapé sans personne pour lui réchauffer ses pieds.

Donc tout se passe à merveille peu de temps avant un week-end ou des vacances programmées. Le charmeur invite, tous frais payés. Madame est aux anges, ça fait hyper longtemps qu’elle n’a pris la route des cigales. Elle profite, tombe souvent hyper amoureuse, cède, se complaît dans ce roman collection livre rose. Quel type é-pa-tant. Et au retour, une douloureuse séparation plus ou moins dans les règles :

  • soit un texto,
  • en réel et en douceur : « tout compte fait ce n’est pas ce que j’attends d’une relation », ou » je ne suis pas prêt »,
  • ou le ghosting.

En fait, je pense que ce profil d’hommes ne souhaite pas être le célibataire de service et se dédouane en emmenant une partenaire assez à son goût pour ses loisirs sentimentaux. Ou bien, il pense qu’il a payé pour ce qu’il obtient, inconsciemment ou pas… A Madame de connaître ce risque, et d’assumer son amusement partagé potentiel.

Le plus dur est d’être soi

Je pense qu’au final aller à ce premier rendez-vous, certes à son avantage, mais comme si on allait retrouver son meilleur ami est la meilleure des idées. On y va décontracté, détendu, pour passer un bon moment, rire et être ensemble en toute complicité.

Après vous aurez des conseils de base comme ici où l’évidence permet de réfléchir aux limites des conversations afin d’éviter au futur partenaire de vie (ou pas) de fuir en prenant ses jambes à son cou.

Parler sans relâche de son ex fait penser qu’on n’a pas fait le deuil. Parler que de soi ça fait égoïste. Poser trop de questions on passe à la Gestapo avant de passer à la casserole.

Après pour votre look, il suffit de trouver le juste milieu entre le jogging du dimanche et le repas chez le grand oncle fortuné. Mais évitez quand même le total look noir. Ici, je vous explique pourquoi dans cet article.

En ce qui concerne la lingerie, porter des dessous qui vous plaisent et avec lesquels vous vous sentez à l’aise. Sinon passez par la boutique et mes conseils morphos avec mon guide gratuit à télécharger.

Il n’y a qu’aux USA où on se dit qu’on doit coucher au 4ème rdv. Ici il est assez habituel d’éviter à la première rencontre physique. Dans certains milieux ou cultures, il faut se marier avant de consommer. Chacun voit comme il veut à ce niveau, c’est la liberté qui prime, et surtout celle d’être soi.

Car ces premières rencontres de nos jours servent à confirmer finalement les affinités lors de nos échanges sur nos écrans interposés et vérifier que la magie opère en vrai, que l’alchimie fait bouillir nos envies.

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *