sexo

Féminin sacré sexuel

VIVRE AU FÉMININ SACRE SEXUEL

Dans cette mode de développement personnel, on nous rebat les oreilles de féminin sacré en réponse à tout.

Mais c’est quoi encore cette tendance ?

Dans notre société actuelle, on se rend compte, Je me rends compte des ravages du burn out, de l’ultra-performance. Et ce, aussi bien dans le domaine qui me préoccupe, la sexualité. Non une femme ne s‘intéresse pas à vos centimètres. Elle ne compte pas le nombre d’orgasmes qu’elle a.

Et Messieurs vous ne devriez pas non plus les compter pour votre performance. Ce n’est pas un match de foot où on compte les buts. Cela vous déconnecte de l’instant.

Je suis impressionnée d’entendre que vous faîtes x cm, que votre femme a eu 3 orgasmes la dernière fois, ou que vous comptez le nombre de vos partenaires. Déjà, il y a fort à parier que vous ne savez pas comment c’est mesuré et la taille moyenne du membre masculin occidental. Et ce, au repos comme en érection. Ni l’importance des seulement 5 premiers centimètres du vagin par sa sensibilité.

Si madame regarde combien de temps vous prenez, ce n’est pas parce que vous vous lâchez trop tôt, c’est parce que vous passez à côté de l’essentiel. Les préliminaires ne préparent pas le terrain. Ils font partie de l’acte, de l’énergie.

Je vais vous livrer un scoop réchauffé : la pénétration n’est pas le Saint-Graall de l’acte sexuel ! Il y a fort heureusement les fioritures autour : préliminaires, postliminaires, caresses, tendresse. Et ça n’empêche pas la baise, le quick sex au besoin. Ça n’est pas obligatoirement romantique, soft ou niais.

Mais, car il y a un mais. Nous nous sommes éloignés de notre spiritualité, de nos envies sensorielles et énergétiques. Et si on voyait comment s’y prendre grâce à notre part de féminin sacré, hommes comme femmes ?

 

La sourcière et la sorcière

Ce sont deux images de la femme qui ont d’autres qualificatifs. La sourcière liée à l’eau et à la Lune est liée au cycle de la Lune, de son propre cycle, et au cycle de la Vie.

L’eau à travers les âges et les cultures est liée à la purification, au fluide et à la transparence. L’eau parcourt….

La sourcière donne de l’énergie en étant un médiateur entre la nature et nous.

 

La sorcière, personnage liée au côté sombre souvent à tort, compose des élixirs, des secrets de recettes liées aux plantes, au végétal et à la magie.

Elle devine, crée autrement, joue de la chimie. Elle ajoute ce petit cocktail d’épices et de mysticisme. Elle est celle qui est libre et vit sans être l’épouse.

 

Encore une mode pour nous saouler avec

Le développement personnel est la nouvelle mode pour un mode de vie qui nous reconnecte à l’essentiel, voire à l’essence. L’éternel recommencement du pourquoi on est ici et comment s’en sortir à peu près heureux.

Mais pourquoi nous bassiner avec le féminin sacré d’abord ? En suivant les modes, il y a 20 ans, c’était une appellation autre : le yin. Oui, ce sont des énergies, des influences orientales qu’on occidentalise. On se rend compte qu’on a l’équivalent dans nos cultures ancestrales païennes. Bref, on réinvente l’eau tiède quoi, mais sous un autre angle.

Le féminin sacré est donc une partie en chacun de nous, indépendamment de notre genre : le conceptuel, l’abstrait, l’idée, l’essence, la création, l’eau, la légèreté. On nous dit de nous écouter, spirituellement déconnecté, on s’ancre autrement, en puisant dans notre nature humaine.

L’énergie du féminin sacré aide donc à panser nos blessures, à vivre ici et maintenant. On va y sourcer notre intuition. Tantôt la sorcière opère quand la sourcière dort. Tout dépend de quel moment on parle.

Quand femme varie

Au niveau sensuel, la sourcière est naissante et nous aide à vibrer. En puisant l’énergie de l’eau, s’écouter depuis tous nos sens durant la séduction, puis l’acte décuple les sensations et permet de vivre pleinement le moment présent. Se déconnecter de la charge mentale (oui il y a encore le repassage, bah ça changera quoi de le faire demain? Il y a bien une autre fringue qui fera l’affaire, non ? )

La sorcière impulse les envies, vous savez, ces fantasmes que l’on tait. Et si on les murmurait déjà à soi-même ? La sorcière va prendre l’initiative et se mettre au dessus pour chevaucher l’autre. Elle va être mouvement et se lâcher, proche et à la fois éloignée du masculin sacré que l’on abordera bientôt.

La masturbation sert à unifier la sorcière à la sourcière car elle permet de mieux se connaître : le corps que l’on parcourt, les sensations, les émotions vécues. En pleine conscience, il peut même arriver qu’au lieu d’un souffle, un soupir, une larme, un rire s‘extirpe du corps. Et c’est tout à fait normal.

Et une fois suivante, ce sera différent, avec le même scenario. Et c’est ça qui est sublime. Dans l’invisible, on a changé, un peu en apparence, beaucoup intérieurement.

Je vous donne un exercice simple : choisissez un de vos sens. Toute la journée portez conscience de son importance dans vos tâches. Qu’il n’y a pas que la vue. Puis, caressez-vous la peau, du bras par exemple, de différentes façons en pensant à toutes les sensations et émotions positives de la journée liée au sens que vous avez privilégié. Variez la façon dont vous parcourez votre peau. Vous reconnectez-vous à vous-même ?

Dans la sexualité, c’est pareil, votre féminin sacré vous lie à votre instinct de vous parcourir, mais aussi l’autre. Ressentez l’énergie qui monte en vous, mais aussi de vous deux. Le féminin sacré sexuel c’est de la communication non-verbale liée à notre spiritualité, à notre énergie, à notre désir en un sens.

Vous pourriez aimer aussi...

1 commentaire

  1. […] Le féminin sacré j’en ai parlé ici le mois dernier, avec un large volet de son aspect sexuel. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *