conseils sexuels coaching couple dieppe normandie

Si je vous donne les nombres 7, 64 et 36 ? Non je ne parle pas du tiercé. Il y aurait bien trop de chevaux en course.

Et si je dis Vâtsyâyana ? Non je n’ai pas éternué sur le clavier. C’est l’auteur le plus récent du Kama Sutra dont le tome le plus connu était à l’origine dépourvu d’illustrations.

Ce recueil paraît sulfureux mais il ne l’est pas tant que ça. C’est un peu la version Hindoue du couple pour les nuls en fait. C’est un ensemble de recueils pour aider des amants aisés à l’époque du 6e, 7e siècle à vivre ensemble. Et pour sûr, la sexualité tient un volume entier, tout comme elle est un des piliers du couple selon les 4C.

On tente la cabriole ?

Différencier désir, envie,excitation et plaisir

Le Kama Sutra est constitué de 7 livres dont un entier dédié au plaisir, comme je le disais auparavant. Cela fait en tout et pour tout 36 chapitres. Il est illustré depuis différents supports. On y voit beaucoup les couples hétérosexuels en illustrations. C’est plus diversifié sur les temples et sculptures en terme d’homosexualité et de pluralité, y compris dans les pratiques considérées comme déviantes : fisting, pénétration avec le pied ou les orteils.

En fait, 64 positions dont certaines yogiques sont dédiées au désir. En ça, on y retrouve certains dogmes du Tantra.

 

Le kama sutra ou aphorisme (préceptes) du désir s’il était traduit, évoque donc plus le désir.

 

Mais quelles sont les différences entre le désir, l’envie, l’excitation et le plaisir ?

  • Le désir est une sensation, celle de l’attraction, dans ce cadre, sexuelle.

  • L’envie, s’il en est une, est liée au désir, d’avoir quelqu’un ou de faire quelque chose. L’envie sexuelle est liée au fait de vouloir un acte sexuel. Vous commencez à sentir la nuance ?

  • L’excitation est la réponse et l’expression plutôt physique de l’envie. Le corps parle, les sexes se gorgent de sang. L’excitation peut être cérébrale aussi, avec l’imagination qui coure à la dérive de ce qu’on ferait à l’autre. Des caresses à la baise.

  • Et le plaisir bordel ? Il est aussi défini comme une sensation d’avoir assouvi son désir, qui est agréable et satisfaisante.

Un livre, une bible pour le couple

Les 64 positions sont dans le tome 2. Ce qu’il y a dans le kamasutra :

  • illustrations

  • adaptation aux corps (vieux, ronds, fins, petit sexe, grossesse), le yoni (sexe féminin) et le lingam (sexe masculin) sont catégorisés par format (biche, jument, éléphante et lièvre, taureau, cheval). Certaines positions avantagent donc certains corps et anatomies.

  • Les types d’amour, d’embrassades, de baisers, de griffures et de morsures

  • les préliminaires, l’anal, la fessée, les godemichets

  • les fameuses positions pas si détaillées dans le livre

  • de vieilles recettes pour les pannes. Oui la frigidité, le bande-mou, la panne étaient déjà de mise

  • Aussi la séduction, la connaissance, les arts, le avant-pendant-après

  • la soumission de l’épouse à son mari, les types de mariage, les polygamies, l’infidélité

  • comment se comporter à la Cour. N’oublions pas la remise en contexte de l’Inde féodale dans ce cas. Ce recueil était accessible à seulement une élite.

L’arrivée en Occident

Arrivé en 19e siècle en plein milieu du mouvement romantique dont l’esthétisme exotique est un thème prisé, le kamasutra est propulsé par Gautier. Et pour cause ! Le colonialisme dévoile des mondes aux mœurs différentes et entretient des fantasmes et clichés encore bien ancrés de nos jours. N’est-ce pas les hommes noirs, si vous n’êtes pas bien pourvus, c’est la cata dans le boxer et le regard des femmes qui s’attendent à du XXL monstrueux d’un amant endurant des heures et des heures…. Une vraie pile wonder.

Tout y passe : la ceinture de chasteté du Moyen-Age, le harem, le hammam, les shungas, et les sulfureuses positions du kama sutra.

Mais une chose a bien été comprise à l’époque : les positions sexuelles improbables pour certaines dont on en rit maintenant en imaginant arriver en sautant depuis l’armoire normande de Mamie.

Qu’a-t-on zappé et pourquoi ? Notre culture chrétienne a gommé tous les « à coté » : l’approche, la sensualité, les préliminaires, le piquant, se renouveler. Bah oui se salir la main ou pire la langue avec la masturbation. Quelle horreur !

Le Kama sutra est certes pittoresque et exotique. Il n’empêche qu’il est lié à toute une culture spirituelle, une philosophie dont on est hyper éloigné. D’ailleurs j’ai noté que le 4 doit être un nombre sacré : les 4 types de plaisir, les 4 objectifs de vie, et pour nous les 4 éléments.

Ce qui aurait été parfait aurait été de toiletter l’aspect tutoriel de la vie du couple, de l’étiquette et l’adapter à notre vie actuelle. Car être inférieure à l’homme, je passe mon tour. Le Moyen-âge pour les femmes en Europe n’était pas meilleur, loin de là.

Et vous, vous préférez quelle position du kama sutra ?

christel de kamarel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *