kamarel, lingerie, sexo

Le fétichisme

Le vaste sujet du fétichisme

Quel est le rapport entre un ballon de baudruche, le cirque, une chaussure, le latex, un pied, une infirmière et Kirikou ?

Je vous laisse réfléchir avec une image du film de Kirikou. Ces petites statues d’hommes ensorcelés et adorant Karaba en est une bonne illustration je trouve : une attirance, une adoration, quelque chose d’ordre mystique et sexuel à la fois.

Savez-vous que le fétichisme économique existait ? Moi, je ne le savais pas avant de creuser ce sujet mystérieux subissant moqueries et préjugés.

Il était une fois la religion (oui encore)

Oui il y a un ou des liens entre religions et sexualités. Car oui les religions tentent de nous mettre dans le droit chemin. Et plus le cadre est rigide plus on considère certaines pratiques comme déviantes et emplies de perversion.

Du coup, les mécanismes de la passion, de leurs amours et pratiques sont enchevêtrés de certains fils parallèles.

A la base, un fétiche est un objet « surnaturel » qui possède des pouvoirs en relation avec une religion, ou bien une personne idolâtrée comme évoquée dans le Larousse.

Suis-je une fétichiste de la lingerie ?

Et bien, je peux me définir comme une fan, une passionnée, notamment dans le style retro qui me correspond.

Mais non, je peux aisément me passer de lingerie pour ma vie intime. Cela me réconforte dans mon attitude à (me) plaire et me mettre en confiance dans un cadre de séduction.

Donc quelle est la différence ?

Je serais par exemple adepte du fétichisme des bas et collants si je ne pouvais être que peu excitée ou excitable sans des jambes habillées de ces sous-vêtements sur moi ou un.e partenaire, ou que je devrais m’en servir comme baillon, lien voire en accessoire érotique.

Dans le cadre de mon activité, j’en croise, y compris des fétichistes de lingerie portée (dont avec champagne et caviar). Une fois, j’ai décliné une proposition allant à 120€ pour porter une culotte neuve que je vendais sur facebook. Cela aurait fait un total de 135€. Le fétichiste comme le collectionneur peut dépenser des fortunes et de l’énergie dans cette passion, vous ne trouvez pas ?

Y a-t-il acte sexuel ?

LGBTQA+ et fétichisme, BDSM et fétichisme, quels points communs ?

Certaines personnes revendiquent leurs penchants pour le cuir dans le milieu gay. C’est ainsi qu’elles revendiquent leur goût par exemple pour les motards en bottes de cuir. J’avais vu il y a quelques années un reportage de Traxx sur Arte qui en parlait très bien et avec bienveillance.

Le BDSM explore nos goûts, brave les interdits de la société et permet de découvrir ce que l’on aime, ou finalement pas. Mais en tout cas d’essayer et de savoir : le kinky c’est être curieux dans ce domaine. Et il n’y a pas de honte à avoir, tant que c’est entre adultes consentants.

Le fétichisme peut arborer plusieurs aspects, dans les préliminaires, l’acte sexuel, ou dans la vie de tous les jours…. Et nous faire y penser encore quelques heures ensuite. Ici, vous verrez les 8 plus grandes pratiques fétichistes.

Et oui, mouiller à la vue d’un beau pompier. Mais est-ce le bel homme fringuant ou le costume ? La fonction ou le risque dans son métier qui nous fait frémir à en rougir ?

Donc il n’y a pas obligatoirement acte sexuel, mais une excitation, oui, sans nul doute.

Demandez à un fétichiste du pied quand il voit des jolis orteils vernis si cette vue ne lui donne pas envie. L’impact psychologique est évident : excitation, ravissement, fantasme, voire besoin de se satisfaire en solo au plus vite.

C’est dans ce cadre que quand l’un des partenaires est fétichiste et l’autre non, que l’on va garnir une partie de sa vie de latex, de bottes, de certains types de chaussures ou jouer à la maîtresse d’école de temps en temps.

Par contre, il ne faut pas s’oublier, au risque de vous lasser et ne plus y prendre plaisir dans le plaisir de l’autre. Il risque aussi d’y avoir un dû par habitude et que le fétichisme soit une sexualité exclusive.

Paraphilie ou déviance, telle est la question

Tout comme l’a été considéré le BDSM et ses pratiques, le fétichisme a été classé dans les maladies déviantes par la psychiatrie.

Une paraphilie est un goût sexuel hors norme sociale de nos jours.. Il en existe d’autres comme la non moins célèbre urophilie.

Comme sous-entendu ici, la perversion est toute relative. Le fétichisme tout comme beaucoup de pratiques doit rester ludique. Si il y a dépendance, cela cache souvent un mal-être dont il faudrait analyser la cause et l’origine. Le fétichiste souffre, détourne sa douleur dans sa pratique qui peut devenir compulsive et entraîner une addiction, une culpabilité et des pratiques non-consensuelles.

Etre fétichiste des culottes au point d’être voyeuriste et regarder sous les portes, c’est franchir un cap. Dans ce cas un accompagnement par un sexologue ou un psychologue est important.

On peut imaginer aussi un fétichiste se régalant de films spécialisés avec un style d’actrice défini. Il peut à la longue devenir impuissant en dehors de ce contexte : sans ces films visionnés au préalable pour le mettre en condition, ou sans ce type de partenaires dans la vie. Sans ça, le tracé de l’excitation est le grand plat. La rapport est décédé. Le traitement, la réanimation ou l’électrochoc est vital à ce stade.

Pour en connaître plus sur une autre pratique de paraphilie qui est encore en lien avec la religion, vous pouvez lire mon article sur la chasteté.

Je côtoie dans le cadre de mon activité toutes sortes de personnes, et le fétichisme est plus répandu qu’on peut le penser.

Mais au fait, alors, c’est quoi le fétichisme économique ? Et bien c’est la valeur réelle d’un produit ou marchandise dans le cadre du troc. Sans monnaie c’est évaluer son bien. Les expressions du style « coûter un bras », « payer rubis sur l’ongle » permettent d’y voir le sacrifice corporel, le labeur ou la rareté.

Par contre, si vous croisez un fétichiste des pieds, si vous souhaitez lui faire plaisir, une pédicure avec vernis et de bons abdos sont un plus. Pourquoi les abdos ? Je vous laisse à votre imagination quand à l’habileté des autres primates avec leurs pieds.

C’est une expérience singulière d’être vénérée pour une seule partie de son corps, moins évidente.

Nb : Si vous souhaitez creuser encore plus le sujet, voici une vidéo que j’ai dénichée sur youtube.

Pour les fétichistes de bas, culottes, c’est ici que ça se passe.

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *