coaching conseil en image dieppe

Les proportions en lingerie

Vous manquez cruellement de confiance en vous pour jouer la pin up, pire la diva en lingerie. Vous restez donc dans votre zone de confort en lingerie de tous les jours…

Mais il y a un hic : aucune surprise ou de sensation de vouloir vous plaire, ni séduire votre partenaire.

Et Monsieur tombe dans l’habitude de la routine, sans voir en vous l’amante du début, où tout est à conquérir comme un nouveau territoire à découvrir. Où planter son drapeau.

Ni vous qui portez ce sempiternel boxer sombre, qui ça se trouve crie à l’épuisement depuis autant de lavages. Diantre, du nerf, du renouveau pour mieux vous découvrir. Dans tous les sens du terme.

Et ça passe par connaître quelles coupes, pièces et couleur choisir par rapport à son corps, son caractère, et le doux message qu’on veut faire passer. L’imprimé léopard n’apporte pas la même touche que le satiné d’un tissu uni.

Suivez le guide !

Tout se voit en lingerie

La transparence des tissus où tout se voit est plus évidente. Les dentelles, les micro-résilles, des velours, la popeline, tous ces matériaux sont fins et…. Près de la peau.

Le travail délicat de et sur la lingerie vous donnent l’impression qu’elle vous sublime. Or, c’est bien l’inverse qui se produit. La magie opère quand votre peau est en contact avec elle. Elle se met à vivre, suivre vos courbes et vos mouvements. A interagir avec vos couleurs, votre douceur et votre sensualité.

C’est bien vous qui sublimez la délicatesse des tissus des sous-vêtements.

Et ce que vous considérez comme défauts, imperfections telles que les cicatrices, les vergetures, la cellulite, sont autant de reliefs à capturer pour les artistes. Ils font notre particularité, qui nous sommes et qui sont imprimés dans nos chairs et nous rappellent notre belle imperfection.

Nous ne sommes pas des déesses grecques, mais des êtres vivants et qui vivons dans cet environnement. Notre vécu se lit dans notre esprit mais aussi dans ce corps qu’on rejette. Alors qu’il est là tous les jours à supporter qu’on ne l’écoute pas.

Il mérite bien qu’on le mette de temps à autre en valeur, y compris dans le cadre de la séduction, non ?

Les proportions horizontales

On vous parle bien souvent des proportions verticales, et les horizontales alors ?

C’est savoir si votre tronc est long, court et du coup savoir si vos jambes paraissent longues. Et l’idéal de beauté est encore moitié/moitié ?

Bah non, ce serait trop fastoche. Non, l’idéal de beauté est un tronc plus court. Et ce n’est pas le cas des personnes en 8 par exemple. ce n’est pas le buste qui est le plus long, mais le bassin. D’où cette superbe chute de reins ! Et ce besoin de montrer que la taille est marquée.

Et bien en lingerie, ces proportions horizontales sont hyper intéressantes. Les jambes sont toujours dévoilées, voire mises en valeur grâce aux bas qui habillent la gambette de la meneuse de revue de votre chambre à coucher.

Et donc, et donc… Donner l’illusion d’avoir des jambes plus longues en cas de besoin est simplissime : utiliser la ligne de la taille empire. Et c’est peut-être votre niveau de taille naturelle. Et pour ça, la babydoll est la lingerie idéale niveau coupe. Mais ça peut être la ceinture portée du déshabillé comme j’ai expliqué sur les différentes façons de le porter.

Ou encore en portant plus haut que la ligne du nombril, ce joli porte-jarretelles spaghetti.

Les proportions verticales

On revient à ce que vous avez l’habitude d’entendre en terme de morphologie : femme en A, 8, X, diamant, H, O et V. C’est avec cette déclinaison que je travaille comme base. Car les femmes sont en courbes. Et oui, on peut être d’un morphotype avec une tendance dans une autre.

Pour ma part, je suis 8 tendance diamant…. Mon ventre, mon bassin font que je parais plus pourvue là, et c’est vrai. J’applique donc, quand j’en ai envie les principes vestimentaires et de colorimétrie qui correspondent en commun aux deux. Et même en lingerie.

C’est donc pour ça que je favorise plutôt pour moi la nuisette droite ou la lingerie retro style pin up avec des culottes cintrées et montantes, des serre-tailles plutôt qu’une guêpière comme je l’explique. Et des porte-jarretelles emboîtant mes hanches. Autant que je me plaise à moi, avant tout. Et du coup, ça permet de paraître plus habillée, dans ce type de tenues très glamour, limite cabaret.

Comme vous l’avez sans doute lu dans mon guide gratuit, on peut rapidement connaître son morphotype, et savoir quelle lingerie choisir en conséqunce. Profitez-en pour l’obtenir. Ca va vous permettre de vous gâter en toute confiance dans des pièces, sûres et adapter à vous au lieu de dormir dans un tiroir. Comme vous, à force de ne pas vous séduire dans une danse sensuelle.

Derniers conseils : et pour les hommes : vous avez le droit aussi de vous plaire en petite tenue… Tout y participe, coupe et longueur pour le boxer, coupe de slip, matière et imprimés. Vous pouvez compléter avec un débardeur ou un top qui correspond à votre morphologie, surtout si vous complexez sur votre poitrail, en cas de gynécomastie. Et votre style s’applique aussi là avec de la lingerie sexy, ouverte ou non avec les straps. Ou les matières avec des tissus enduits, brillants, ou pas.

Bref, pas obligé de porter ce basique boxer noir qu’on voit absolument partout.

Vous êtes toujours perdu malgré mes explications…Je peux répondre à votre question lingerie et morphologie en prenant un rdv en visio :

Suivez-moi et partagez
Pin Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.