dimanche détente, généralités, kamarel

mood board

Le but d’un mood board

Vous fourmillez de projets ?

Vous avez un rêve caché mais vous vous limitez et le gardez secret ?

Et si vous passiez à l’action sans être attentiste, dans l’attente du miracle de gagner au loto alors que vous ne jouez pas plus que moi ?

Oui, c’est dur, ça demande de la maîtrise de soi, du temps, des sacrifices. Mais la vie mérite de vivre des choses, en petit ou en grand : un voyage, une rénovation, apprendre une langue, changer de région ou reprendre ses études.

Non je ne parle pas d’une obsession pour une célébrité ou d’organiser un braquage.

Je vous parle ici de mood board. Cela pourrait se traduire par tableau d’inspiration, tableau d’humeur. C’est un outil visuel qui, intégré dans un projet aide à la motivation, à votre estime, à avancer, à relever un défi de plus. Il va aider à vous poser, y réfléchir comme ancre, une ligne conductrice qui vous garde à l’oeil car vous l’avez sous les yeux tous les jours.

Un rêve, un projet, une idée

Un rêve le reste si il est sans objectif, sans date limite ni étapes. Un rêve peut être réalisé avec de la motivation, des fois il faut des moyens, de la logistique et de l’organisation. Un rêve peut être petit… ou grand. Du salon à redécorer à faire le tour de la belle planète bleue. Bon le voyage sur Saturne, là, c’est au travers de romans mais rien n’empêche de devenir un bon amateur ou professionnel spécialiste dans le domaine spatial ou astronomique.

La mood board ou planche d’inspiration peut être votre point de départ pour passer de l’abstrait impossible, au concret monde des possibles.

Jouer sur le visuel

La mood board est essentiellement basée sur le visuel, la vue étant pour la majorité d’entre nous le sens le plus utilisé.

Quelque soit la finalité de votre visuel, et son format, il aide à votre motivation, véritable moteur par habitude à le croiser tous les jours pour vous rappeler votre rêve et garder le cap.

N’hésitez pas à jouer sur un panel de couleurs qui se complètent ou au contraire en camaïeu. Inspirez vous de tout, ne vous mettez pas de limites ou de pensées limitantes ou départ. Laissez parler votre créativité.

Pour ça, vous pouvez vous aider d’outils numériques (site canva.com par exemple) avec un tuto pour l’utiliser, l’inclure dans votre bujo (bullet journal) si vous en avez un, créer une planche sur un carton, le faire sur une grille.

Pour votre projet, vous pouvez avec un risque de dépendance et de sur-abondance utiliser pinterest avec un tableau d’épingles (privé ou publique). C’est un réseau social basé sur le partage des blogs, idées et photos sur le net.

Pourquoi créer un mood board

Des mood boards vous en voyez partout, et vous l’ignorez complètement.

Une planche d’inspiration quand vous créez votre charte graphique.

Votre décorateur ou votre magazine de déco qui prend de ci, de là des photos piochées, des couleurs, des plantes et des échantillons de tissus.

Le bureau de conception et d’études planche sur le prototype de la prochaine concept car.

Pour réalisez un projet, à un moment, il faut extraire ce qui est en tête et réfléchir, éliminer les idées hors sujet, donner un cap, une direction.

Par exemple, faire un voyage : ce que vous voulez faire à Cuba par exemple. Y avoir un cours de salsa, découvrir une usine de cigares ou de chapeaux. Rencontrer des personnes et certaines régions. Habiter chez l’habitant ou en Tour operateur. Tout ça est le point de départ, du tri que vous faites sur le temps de votre voyage. D’ailleurs, vous disposerez de combien de jours sur place ? Et du coup pour quel budget ? S’en suit la question du délai pour lequel vous pourrez le réaliser et les actions pour mettre cet argent de côté….

Cette planche faite de photos sympas qui vous font rêver, présente sans cesse sous vos yeux vont vous permettre à ne pas craquer aux soldes. Et après, au lieu des photos des autres, ce seront vos photos, à vous et peut-être de vous (et de la personne qui vous accompagne?) qui seront dans un carnet ou blog de voyage en souvenirs.

Et oui, passer du rêve aux souvenirs. Vivre sa vie, la remplir, et en avoir de la gratitude.

Il faut 3 semaines pour changer une habitude, aussi petite soit-elle. Chaque habitude changée pour la réalisation de votre projet est un pas de plus pour vous approcher de votre rêve.

A grand projet, grande motivation

Les besoins ne seront pas les mêmes selon que l’on rénove un château en ruines que son salon à rafraîchir.

La mood board se construit de plusieurs planches pour constituer un livre de bord et d’étapes pour les grands projets.

Et oui, le salon avec un peu d’organisation et de l’huile de coude, des fois un conjoint ou des copains, en deux semaines le projet est bouclé…. Le château à rebâtir pierre par pierre sur ses week-ends non, en effet. Mais avoir une planche contre la porte de son dressing, sur le fond d’écran du téléphone ou de son ordinateur, ou bien devant son frigo ou son bureau, c’est déjà passer au concret et faire imprimer à son cerveau que ce projet (ou ses rêves pour dans 5 ans par exemple) doit se réaliser.

Avoir votre planche d’humeur, c’est se motiver, se persuader, et avancer. Cela permet de croire en votre projet, et en vous.

Derniers conseils : vous connaissez la règle de trois ? Non pas celle des maths… celle pour changer une habitude. Trois semaines pour changer une habitude, la réaliser trois fois correctement d’affilée et vous en féliciter à chaque fois, trois échecs d’affilée et viser plus petit en séquençant par étapes car c’était une habitude réalisée de longue date ou importante dans votre vie.

Par exemple, des personnes vont arrêter de fumer du jour au lendemain. Comme ça, clac de doigts et pfiouuuuuuuuu c’est fait. D’autres ont besoin de petits changements d’habitude. En enlevant 2 cigarettes par jour sur 3 semaines et toujours les mêmes, puis encore 2 autres. Et si vous n’y êtes pas complètement arrivé, vous avez quand même réduit votre consommation de moitié en 3 mois. Et c’est une réussite. Les étapes sont importantes dans ce cas.

Pourquoi les résolutions du début d’année ne fonctionnent que rarement ? Elles restent orales, flattent notre ego, et restent dans les rêves. Ou bien, elles n’ont pas été réfléchies et bâties en étapes. On ne passe pas à 10 heures de sport par semaine en ayant jamais pratiqué un sport de sa vie. On ne tient pas, la barre est trop haute. On reste juste 10 jours, puis on se froisse un muscle, on est invité ou on a un rendez-vous et la séance saute. On fera le double demain ou on rattrapera dimanche. Et bien, ça ne marche pas.

Donnez-vous de la valeur à croire en vos rêves, de croire en vous et vous donner des buts. La mood board est un des moyens de se motiver.

Voici quelques liens, tutos pour vous inspirer :

https://hellonobo.com/blog/moodboard

https://www.youtube.com/watch?v=-6VuJSA94yw&ab_channel=L%27appartement9b

https://www.youtube.com/watch?v=WCZuRV3yby4&ab_channel=ParisMalungu

https://www.youtube.com/watch?v=ICc8ZU94nYU&ab_channel=JordanClark

Pour kamarel, moi ça a été un livret de présentation ma mood board. Passs un truc de 40 pages, non… 6 pages dont la page de couverture. Mais du coup, j’avais mon process de départ, une petite étude de marché, ma charte graphique de l’époque, mes atouts et handicaps dans ce domaine d’activités.

Dites-moi si vous avez déjà vu des mood boards, si vous en avez faite une et que cela vous a aidé à réaliser votre rêve, petit ou grand.

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *