gynécologue période où les patientes ont tendance à trop se laver avant le rendez-vous

Certaines cultures imposent une toilette intime sans eau mais à base de vapeur et sans savon. Au Japon, les toilettes sans papier mais avec un jet d’eau seraient bénéfiques pour la vie vulvaire.

A vrai dire, ce système semble franchement frais. Cela éviterait la vente de lingettes intimes jetables que les gynécos regrettent.

En utiliser avant un de ces fameux rendez-vous. Oui avant un rendez-vous galant, mais aussi l’autre. Oui celui chez le gygy.

Qui parmi les concernées par cet examen n’en a pas passé un coup (de lingette) ?

La peur cachée

Ca me fait penser un peu à une “vie de merde” où la femme, mère d’une petite fille en son état, doit aller chez le gygy, mais n’a pas le temps de se refaire une douche. Hop elle attrape un gant et se refait une retouche “beauté” ou fraîcheur.

Sauf que le gynéco lui dit qu’on s'est fait toute belle pour le rdv. Elle ne comprend qu’après coup, que le gant a servi à enlever ces satanées paillettes qui collent partout où on ne veut pas, et ça durant des semaines. bah là, c’est l’option vulve comprise. La vie de merde est clairement validée.

Alors que votre professionnel de la santé vous recommande de ne pas s’acharner sur cette zone en la décapant, quel est le réflexe de quasi tout le monde ? Se sur-laver. Et pourquoi ? La peur du jugement. Oui madame…. Alors que je prône la toilette partielle.
D’être jugée sur quoi ? Bah oui, de passer pour une grosse crasseuse. Tout bêtement. De sentir le fruit de mer plus frais, on s’en rase la totalité des jambes, a minima.

Il y a un gouffre entre la personne qui change de lingerie une fois par semaine et celle qui se change tous les jours. La toilette intime, c’est pareil. Et le gygy le sait et sait reconnaître les signes !

Ce n'est pas parce qu’il ou elle d’ailleurs y fourre son nez (et ses yeux) qu’on doit faire plus en vrai, objectivement. Du coup ce n’est que par l’intérieur de la matrice qu’il constate notre bonne santé, en perdant certains indices naturels, bien différents de la lingette ultra-parfumée.

Est-ce que je fais différemment de vous ? Que nenni, il ne faut pas rêver. Ce n’est que quand je n’ai pas le choix avec l’emploi du temps que je ne suis pas lavée au plus proche de l’heure du rendez-vous chez le gynéco (et pas Doc Gyneco!). Et vas-y que je récure et que j’essuie un max. Et même j’évite d’aller faire pipi. Et je suis sûre que je ne suis pas seule sur ce coup-là !

C’est une profession qui en a vu d’autres

Entre les objets non prévus pour et les tampons oubliés, ce médecin spécialiste en voit des vertes et des pas mûres, des puantes même. Hors souci médical forcément et des trucs pas joyeux.

C’est certain qu’on n’est rarement à l’aise à écarter les pattes comme une dinde de noël qu’on va farcir de mélange à la châtaigne. Dans une posture si digne et face à une personne, qu’on croise quand on est en bonne santé une fois par an.

Donc à vrai dire, une petite odeur d’urine en fait peut l’aider, en plus d’un plancher pelvien un peu faible à ce qu’on aborde le souci de l’incontinence sans passer par les tena lady, non ? Y a-t-il mort d’homme ?

Et l’absence d’humidité va aussi aider à aborder, je ne sais pas moi, la sécheresse intime et vos douleurs lors de la pénétration. Il suffit des fois d’un petit coup de pouce salvateur (non je n’ai pas dit d’un majeur) avec la prescription d’une crème qui va bien. Et finalement dans un an de ne pas souffrir le martyre lors de l’insertion du redouté spéculum.

Saper la finalité

Par constat, les gygys, les sage-femmes tentent tout pour vous détendre et ne pas vous crisper lors d’examens hyper intimes. Et malgré tout, ça marque aussi votre vie sexuelle. Car ce sont quand même des expériences sexuelles, pas des actes destinés au plaisir (quoi que dans le cadre de jeux, oui ça existe la vente de ce genre d’objets).

Un de leur rôle, c’est de parler sans tabou de vos problématiques dans la vie de votre sexe, peu importe dans quel contexte. Votre sexe a une vie en permanence. Il n’a pas un bouton on/off pour les rapports sexuels. Les viscères reposent dessus, la vessie est proche, l'urètre et son méat font partie intégrante de cette zone.

La finalité, la vraie, c’est se savoir en meilleure santé possible, aussi bien éviter les cancers dont celui du sein ou de l’utérus. Et qu’on va revenir et ne pas zapper ce rendez-vous régulier. Non pas une fois tous les 5 ans.

Savez-vous que chez les femmes et les hommes transgenres les IST sont au départ symptomatiques puis passent en mode incognito ? Il en existe de toutes sortes. Et bien le gygy permet aussi d’éviter qu’on en propage.

Derniers conseils : on est pas égales entre nous à ce niveau-là non plus : les cystites. C’est comme les carries aux dents, certaines personnes y sont prédisposées. Certains spécialistes vont même insister à ce que la petite toilette soit faite juste à la main et à l’eau claire pour que la flore fasse son job : nettoyer le vagin.

Encore heureux en fait qu'on ne le voit pas deux fois par semaine, on aurait toutes détruit notre flore et chopé tout ce qui traîne. Ouf.

Nb : si vous savez que vous n’avez aucun problème à ce niveau-là, les cosmétiques sensuels sont adaptés à votre anatomie. En cas de doute, demandez d’abord à votre médecin. C’est pour ça que je choisis les marques que j’apprécie le plus et que ma clientèle me redemande en matière de lubrifiants et crèmes de massage.

christel de kamarel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *