Entretien des articles reçus durant le COVID-19

Suite à un échange avec une cliente, je me rends compte que les conseils d’entretien ont nécessité d’évoluer durant cette période de coronavirus. Même si il s’agit de dentelle, de simili, de micro-résille, ou toute autre matière textile commandée ici ou ailleurs….

Ce virus nous angoisse, perturbe nos habitudes de vie, et on n’a aucune envie de contaminer en étant porteur sain, ou d’être malade, être re-confiné ! Nous avons chacun nos responsabilités et la possibilité d’agir. Les commandes en ligne d’habits sont aussi à traiter.

Si je commande le superbe pull pure laine que j’ai repéré, ce sera compliqué de le passer à 60°C…. Sinon je le donne à un nourrisson ensuite !!!!

Plusieurs options de décontamination des vêtements au COVID-19 sont possibles.

  • La vapeur avec période de quarantaine.

Utilisée par beaucoup de professionnels en boutique de vêtements, elle a l’avantage d’être adaptable chez vous. Utilisez votre défroisseur, votre fer à repasser, votre nettoyeur vapeur que vous passez à une vingtaine de centimètres du linge pendu. Puis laissez-le à l’air libre 4 jours (sachant qu’en boutiques les habits sont rayonnés après 48 à 72 heures).

  • Jeter les emballages et entreposage de 10 jours avant lavage à 30°C.

La plupart des pièces de lingerie sont à lavage eau froide jusqu’à cette température avec essorage doux. Vous pouvez aussi ajouter un peu de désinfectant textile au lavage. Evitez l’assouplissant. La période de stockage du textile et les surfaces inhertes inactive le virus (et d’autres aussi)…

  • Un produit efficace sans lavage à haute température

Une marque leader (pas bio mais on ne peut pas tout avoir), fournit des conseils ici. Sa gamme est complète et j’utilise pour mon showroom entre deux visites et quand j’ai des entrées d’articles ce produit :

Il a l’avantage de ne pas laver le textile, et j’ai plusieurs heures voire jours entre deux visites du showroom. Par contre, l’odeur est forte. mais je suis une « anti-odeurs synthétisées ».

Il existe sûrement d’autres marques équivalentes à trouver en VPC (exemple stanhome).

  • Quand je vous envoie vos commandes

Les emballages sont désinfectés avec un produit dédié et je manipule avec masque et mains passées au savon, comme le protocole le demande. Les enveloppes sont neuves et le plastique capte moins longtemps que le carton le coronavirus. Mes fournisseurs, qu’ils soient les fabricants ou des grossistes, ont eux aussi suivi un protocole correspondant à la crise sanitaire actuelle. Les articles déjà en stock sont traités sans lavage avant envoi.

  • Derniers conseils

Lavez-vous les mains après la boîte à lettres et passez un produit désinfectant sur l’emballage d’envoi puis l’emballage du sous-vêtement. Cela va de soi mais je préfère le répéter, une pièce de lingerie est personnelle et ne se prête pas.

Si vous avez besoin, envie d’autres conseils, n’hésitez pas à commenter, ou passer par l’onglet contacter kamarel.