EVJF EVJG CVJD, généralités, kamarel

EVJF : tout ce qui est important pour le préparer

Vous n’avez pas envie de vous planter lamentablement pour préparer l’EVJF ou l’EVJG de votre meilleur.e ami.e. Et ça se comprend.

C’est votre première fois…. Et oui, il y a une première fois à tout !

Vous stressez, vous vous sentez perdu, noyé dans tous ces conseils, la pression monte. Vous craignez de ne pas être à la hauteur de votre tâche, et de votre réputation de grand.e fêtard.e….

Qui inviter ? En combien de temps organiser la fête ? Où ? Pour quel budget ? Vous en avez les neurones qui explosent.

Et oui, vous avez deviné, il faut un peu d’organisation et de préparation.

 

En clair, ça ne se prépare pas autant en avance que le mariage lui-même, mais un peu quand même. Et malgré tout, la note peut vite grimper si l’EVJF ou EVJG se déroule sur un week-end avec plusieurs activités.

Ici, un tour d’horizon pour répondre à toutes ces questions, mais aussi :

Comment aborder tous ces points avec tout ce petit monde ?

Comment lever le tabou de l’argent ?

Comment demander de l’aide ?

Ça vaut le coup de s’y attarder un peu, non ?

 

JE T’AIME UN PEU, BEAUCOUP….

 

Qui inviter ?

C’est bien de demander en premier lieu au convolé.e, surtout si le témoin ne connaît pas tous ses cercles d’amis, collègues sympas ou certains.es cousin.es.

Il peut même y avoir la maman fêtarde, surtout si la relation mère/fille est proche. De toute façon, tout ce qui se dit, se fait reste au sein du groupe ! C’est un principe de base. Donc, relax ! Maman en a vu d’autres.

 

Alors, combien d’invités ?

Un minimum de 4 pour un style cosy intime, et envisager jusqu’à 15 voire 20 convives pour une ambiance plus enjaillée. La moyenne de ce genre d’événements oscille entre 6 et 10 convives.

En dessous de 4, on risque de s’ennuyer ferme et on se retrouve plus sur une rencontre entre ami.es habituelle ou presque… Bref, une soirée pyjama, sauf qu’on n’a plus 10 ans….

A compter de 15, le témoin est le.a gentil.le organisateur.trice (G.O.) de compétition !

Un site vraiment sympa avec plusieurs idées d’un week-end marathon, et plein d’idées à piquer ou adapter chez Paris pêle mêle.

En cas de grosse organisation, la.e G.O. peut déléguer à quelqu’un la partie invitations/confirmations des invités. Il missionne une demoiselle d’honneur pour réserver bars ou restos, spas etc.… et enfin une dernière pour passer la résa du lieu d’hébergement si le week-end se passe ailleurs (ainsi que la confirmation).

 

ETRE COMME LE LAPIN BLANC D’ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

 

Le calendrier de préparation idéal :

Selon spycats et babasport, dans l’idéal, vous commencez la préparation trois à six mois avant. Au moins, pour créer la liste des présent.es, avoir une idée des disponibilités de chacun.e, voir les envies de l’interressé.e. Bref l’ampleur de la tâche à mener….

 

Pour bloquer la date de l’EVJF/G :

Doodle est un bon outil (et qui permet à chacun de positionner le budget qu’il est capable d’investir dans cet événement et ça permet d’échelonner pour les budgets serrés avec la.e G.O.).

Vous placez deux ou trois dates au choix, vendredi/samedi/dimanche et soit deux ou trois semaines précédant le mariage. Pour le budget deux ou trois forfaits dont les participant.es remplissent cette partie anonymement.

 

Deux mois avant :

créer un groupe facebook, ou whatsapp, zoom (à la préférence de la majorité). Et oui c’est le moment de fignoler le truc !

On passe dans le concret, si le G.O. délègue des tâches, bloque les réservations, idées de jeux etc.…

Pour les petits budgets ou si vous avez opté pour un EVJF/G en intérieur, vous pouvez télécharger mon livret gratuitement en cliquant ici.

 

Un mois avant :

vous relancez toute la tribu, voir si il n’y a pas de dérobades/oublis, annulations. Et oui, selon ce que vous avez prévu, il faut annuler le nombre de places réservées…

Pensez liste de courses et activités si c’est chez l’un.e d’entre vous….

Si vous offrez un livre souvenir fait maison, vous pouvez personnaliser celui-ci, et si une crafteuse est dans le groupe, autant le faire au top du top.

 

Une semaine avant, nonnnnnnnnnnnnnnnnn, je suis en panique :

Préparez les accessoires, histoires drôles et souvenirs, allez à la pêche aux photos ensemble et d’enfance….

Si vous avez opté pour des jeux, vous pouvez imprimer et découper un jeu d’action/vérité ici….

 

La veille, quoi, déjà ????

C’est le moment de faire le show. Non, c’est après ça…. C’est le moment d’envoyer un message de rappel lieu et heure du rendez-vous, quoi préparer comme accessoires ou vêtements.

Si vous partez le week-end, vous sautez sur le.a futur.e marié.e pour l’aider à faire son sac. Ca la soulagera de ce poids. N’oubliez pas, c’est son moment de décompression, et de détente, de fous-rires !

 

La durée de la fête

Tout dépend de ce qui a été prévu au départ. Tous les cas de figures sont envisageables de l’après-midi/soirée au week-end complet. Prévoyez des temps de battements si vous vous déplacez. No stress on a dit !

Pensez aussi une période « à ranger, laver » dans l’emploi du temps si vous louez.

 

L’après-fête

Si-si, ça peut ! Au moment du départ, vous pouvez donner les souvenirs de l’EVJF ou EVJG, un sac de l’avent rempli de petits cadeaux, de mots sympas, d’un bocal de phrases positives pour la dernière ligne droite.

 

 

Vous pouvez prendre un verre en plus petit comité et remettre le carnet de souvenirs de ce moment si « fabulous » ou le tableau de la photo la plus sympa de l’EVJF/G, ou encore le tableau de bisous….

La pression va remonter comme une cocotte minute prête à exploser, et cet après-fête le.a touchera au plus haut point.

POUR QUEL BUDGET ?

Pour les fauchés en bande, pas grand-chose. Mais est-ce que ça empêche de s’amuser ? Pas du tout. Pour avoir des idées, c’est par ici.

Pour récupérer la cagnotte, vous pouvez faire un paypal entre proches, leetchi, ou lydia. La dernière est super pour l’invité.e qui a tout le temps oublié de participer financièrement, et ce en toute discrétion entre l’organisteur.trice et la.e désargenté.e de service.

 

Donc un EVJF ou EVJG peut aller d’une centaine d’euros à plusieurs milliers selon le concept et le nombre de participants, si c’est compté comme un cadeau de mariage.

 

DANS QUEL ENDROIT ?

Vous trouvez plein d’idées sur le net, dont zankyou qui récapitule bien l’organisation à avoir sur plusieurs articles de blog : idées originales, films à mater, les destinations de rêve pour cette occasion…

 

Pour le couchage, vous adaptez selon ce que vous avez prévu…. Plusieurs plateformes de réservations sont sympas de nos jours si l’activité ne propose pas une formule hébergement, ou si vous avez la bougeotte.

Si la fête est prévue jusqu’à tard en soirée, prévoyez quand même quelques couchages de dépannage pour les gros dormeurs ou les personnes plus tout à fait fraîches pour rentrer au bercail….

 

Derniers conseils

Vous avez prévu le maximum. Ne vous mettez pas en panique sur un désistement de dernière minute !

Avec le bon état d’esprit, la fête est plus folle.

 

De mon côté, j’ai concocté un livret gratuit sur les EVJF/G et les célébrations de vie de jeune divorcée quand on est confiné ou en bande de fauchés surtout quand le calendrier est chamboulé, comme pour 2020. Il est disponible en cliquant sur ce bouton.

Et vous, comment vous êtes-vous organisés ? Dites moi tout en commentaires.

Vous pourriez aimer aussi...

1 commentaire

  1. […] Pour mieux vous organiser, j’ai écrit un article pour préparer un EVJF ou EVJG au top niveau organisation. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *